L'autorité royale en france au xviie siècle

1812 mots 8 pages
L'autorité royale en France au XVIIe siècle.

Quelle oeuvre d'art du XVIIe siècle illustre mieux l'autorité royale que le tableau de Charles le Brun 1661 : le roi gouverne seul ? Ce tableau exposé actuellement au château de Versailles se veut représenter la scène emblématique du 10 mars 1661, lorsque Louis XIV , au lendemain de la mort de Mazarin, affirma devant les plus grands représentants du royaume qu'il incarnait désormais seul l'autorité royale. L'autorité royale est un concept qui au premier abord peut sembler évident mais qui nécessite tout de même quelques éclaircissements. On entend par autorité royale la souveraineté d'un roi sur un territoire et sur les gens vivant sur ce territoire. Les décisions engageant le pays sont prises par lui en dernier ressort, comme par exemple d'entrer en guerre ou de rendre justice. Les attributions régaliennes sont répertoriées dans ce que l'on appelle les lois fondamentales posées sur papier au Moyen Âge. L'autorité royale est théoriquement hors du temps. C'est la raison pour laquelle, à la mort d'un roi, on proclame : « le roi est mort, vive le roi ». Même si cette autorité n'est pas directement exercée par le nouveau roi légitime (régences), elle perdure par l'intermédiaire d'un représentant désigné par le Parlement de Paris. Le Parlement, étudiant la loi salique, rend sa décision et elle est effective immédiatement. Cette précision est nécessaire ici, car le XVIIe siècle a connu deux régences. Afin de délimiter chronologiquement notre travail, nous allons considérer le régicide d'Henri IV par François Ravaillac (en tant qu'autorité royale touchée au coeur) le 14 avril 1610 et la mort de Louis XIV (qui restera dans l'Histoire comme l'autorité royale française par excellence) le 1er septembre 1715. Cet intervalle d'un siècle est généralement considéré comme la quintessence de l'absolutisme royal en France. Qu'est-ce qui nous permet d'affirmer ou d'infirmer que l'autorité royale en France au XVIIe siècle est absolue ?

en relation

  • Clasicisme
    1059 mots | 5 pages
  • Politique
    2120 mots | 9 pages
  • Le Grand Siecle
    1062 mots | 5 pages
  • L ingenu de voltaire
    1831 mots | 8 pages
  • Le xvii siècle sous toutes ses formes
    2300 mots | 10 pages
  • FRANCAIS RELIGIONS
    1467 mots | 6 pages
  • histoire du 17eme siecle
    1552 mots | 7 pages
  • Eglise et le roi
    2141 mots | 9 pages
  • Intro
    477 mots | 2 pages
  • XVIIeme siecle
    2600 mots | 11 pages