L'avare

7319 mots 30 pages
L'AVARE
Comédie de MOLIÈRE Représentée pour la première fois à Paris, sur le Théâtre du Palais-Royal, le 9e du mois de septembre 1668, par la Troupe du Roi.
1

Cette comédie en cinq actes et en prose, créée au Palais-Royal le 9 septembre 1668, connaît deux séries de représentations dans sa nouveauté : neuf jusqu'au 7 octobre, douze entre le 14 décembre et le 22 janvier suivants. La recette moyenne par représentation est d'un peu plus de 500 livres, ce qui indique un succès médiocre, moindre que celui d'Amphitryon, mais comparable à celui de George Dandin. Rapidement, L'Avare alterne à l'affiche avec d'autres pièces, comme Amphitryon ou Le Médecin malgré lui, puis un coup fatal lui est porté*, si l'on peut dire, par l'autorisation enfin accordée à la troupe, au terme de la fameuse « affaire du Tartuffe » de représenter cette pièce, le 5 février 1669. C'est donc un demi-échec que nous avons du mal à nous expliquer: peut-être l'emploi de la prose y est-il pour quelque chose ? On peut l'imaginer quand on sait l'attachement du public du XVIIe siècle à l'alexandrin, et qu'on se fie à ce qu'en dit Grimarest: « À peine fut-il représenté sept fois. La prose dérouta ce public. « Comment, disait M. le Duc de X., Molière est-il fou et nous prend-il pour des benêts de nous faire essuyer cinq actes en prose ? A-t-on jamais vu plus d'extravagance ? Le moyen d'être diverti par de la prose! »

NOTE D’INTENTION DU METTEUR EN SCENE Certes l’avarice est un trait de caractère, dont la pièce de Molière fait avec « maestria » l’apologie sans scrupule, et l’œuvre n’est pas là pour nous dire ni pourquoi ni comment Harpagon est devenu avare. Et pourtant, c’est sur ces sortes de questions que le génie de Molière s’exprime parfois à son insu. Son talent ne se résume pas au style de l’écriture parfois hasardeux, mais dans l’extraordinaire acuité qu’il a à transcrire, au moyen de la dramaturgie, les comportements humains et leurs mécanismes ravageurs. C’est un « fondu » de la situation

en relation

  • L'avare
    2213 mots | 9 pages
  • L'avare
    808 mots | 4 pages
  • L'avare
    590 mots | 3 pages
  • L'avare
    1386 mots | 6 pages
  • L'avare
    1223 mots | 5 pages
  • L'avare
    340 mots | 2 pages
  • l'avare
    456 mots | 2 pages
  • L'avare
    4429 mots | 18 pages
  • L'avare
    7741 mots | 31 pages
  • L'avare
    332 mots | 2 pages