L'avocat en france

1762 mots 8 pages
Si l’on recherchais le mot « avocat » dans une encyclopédie, nous y trouverions ceci:

AVOCAT, E n. (lat. advocatus; de advoca, as, are, appeler auprès de…). Auxiliaire de justice, dont la mission est de renseigner et de conseiller un client, en l’assistant en justice et en le représentant.

En effet, le but de l’avocat est de représenter son client devant la justice, ou de donner des conseils juridiques à des particuliers ou des sociétés. Or, outre cette définition, derrière l’avocat moderne s’étale toute une histoire de la profession, une histoire très riche. Mais l’avocat est également le produit de longues années d’apprentissage, durant laquelle l’étudiant acquiert une très grande masse de compétences, et d’informations. De surcroit, la définition donnée ci-dessus ne représente que l’avocat en général et néglige un grand nombre de points importants.

Mais alors, cette histoire et ces compétences acquises qui font de l’avocat ce qu’il est aujourd’hui, qu’elles sont-elles ?

I- Un peu d'Histoire...

a) Antiquité et naissance de l’avocat

Contrairement aux idées reçus, la profession de l’avocat ne voit pas le jour dans l’Antiquité. Mais durant cette période, on assiste néanmoins à l’apparition de ce qui pourrait s’apparenter à l’ébauche de la fonction de l’avocat.
En effet, lors des procès, dans la Grèce antique, l’accusé devait se défendre seul. Seule était autorisée la présence d’un membre de la famille ou un ami qui pouvait soutenir la cause de l’accusé. Mais si le prévenu ne pouvait produire seul un discours oral devant le tribunal, il faisait appel à un logographe dont la fonction était d’écrire, pour le plaideur, un discours que ce dernier sera chargé de réciter par cœur au tribunal.

Si ce n’est pas dans l’Athènes de l’Antiquité que naît l’actuelle profession d’avocat, c’est bien en France qu’elle fut instaurée. En effet, en 1327, Philippe de Valois créa le tableau des avocats, première liste officielle de tous les avocats du

en relation

  • Avocat
    3461 mots | 14 pages
  • Avocat
    4589 mots | 19 pages
  • Exercice et structure d'exercice (avocat)
    4011 mots | 17 pages
  • déontologie
    19303 mots | 78 pages
  • Sur le recrutement et la nomination des magistrats, leur statut,... => droit
    3443 mots | 14 pages
  • Commentaire d'arrêt : la perte de chance
    2154 mots | 9 pages
  • Devenir avocat droit social
    5462 mots | 22 pages
  • L'influence des normes supérieures sur la loi française relative à la garde à vue
    1235 mots | 5 pages
  • Le citoyen
    857 mots | 4 pages
  • La garde à vue
    4864 mots | 20 pages