L'empire des signes

2171 mots 9 pages
L’Empire des signes, de Roland Barthes

La terre est une orange

D’un voyage au Japon, en 1970, Roland Barthes a rapporté un livre somptueux, à l’écriture ciselée et aux illustrations précieuses :L’Empire des signes. Un livre sur le Japon ? Barthes n’a pas cette prétention, trop sceptique quant à la capacité de l’Occidental à appréhender la réalité asiatique sans toujours « acclimater notre inconnaissance par des langages connus ». Ce qui l’intéresse, à partir de traits observés dans la rue, dans le théâtre, le graphisme, la nourriture, sur les visages, c’est de « flatter l’idée d’un système symbolique inouï, entièrement dépris du nôtre. » L’Empire des signesprocure un dépaysement mental enthousiasmant.
Pour qui aime la cuisine japonaise, lire L’Empire des signes s’il ne se trouve pas un sushi-bar dans un rayon de dix kilomètres relève de la torture. C’est même dangereux : on risque tout simplement la noyade par hypersalivation.
Dans le Robert, il est dit que Roland Barthes « récuse la tentation de“scientificité” pour exalter la jouissance que le texte fait éprouver au lecteur, l’effet de “co-existence” qui en résulte et la “saveur” humaine, plus précieuse que le “savoir” même ».
N’exagérons rien, cependant : L’Empire des signes ne se lit pas comme un numéro de Cuisine gourmande. Loin de là. Mais cela en vaut la peine. Même quand on a l’impression de ne rien capter, il reste toujours cette part de l’écriture de Barthes qui - comme celle de Jacques Berque, peut-être - parle directement aux sens, à un sixième sens qui serait une intelligence obscure, proche de l’inconscient. Ce livre est une merveille, illustré de documents précieux, photos et dessins (dont certains rapportés par l’écrivain-voyageur suisse Nicolas Bouvier, grand arpenteur de l’Asie, mort au début de l’année 1998), notes manuscrites, calligraphie...
[pic]Barthes prévient d’entrée : ceci n’est pas un livre sur le Japon. Il se méfie trop, il n’est pas assez dupe : « Il faudrait faire un jour

en relation

  • Fiche de lecture l’empire des signes
    647 mots | 3 pages
  • Charles quint et l'allemagne (1548)
    2102 mots | 9 pages
  • Empire de signes de roland barthes
    10466 mots | 42 pages
  • Vie de charles quint
    1093 mots | 5 pages
  • Question du califat et traité de sèvres
    1314 mots | 6 pages
  • L'europe en 1919
    1606 mots | 7 pages
  • Droit medieval
    1632 mots | 7 pages
  • Histoire
    423 mots | 2 pages
  • Colonisation et décolonisation françaises (des années trente à 1962)
    1428 mots | 6 pages
  • La 1gm
    462 mots | 2 pages