L'enfance chez saint john perse

364 mots 2 pages
L’Enfance dans Eloge de Saint-John Perse

I. L’enfance, ou le bonheur qui s’inscrit dans le réel A. Regard de l’enfant, mots du poète
B. L’enfant le centre d’un monde
C. Un rapport immédiat au monde

II. L’enfance ou la nostalgie d’un paradis perdu A. La métaphore géographique, ou le mythe du paradis terrestre A. La métaphore de l’exil A. De l’enfance à l’homme une rupture radicale

III. L'enfance recréée par le poète
A. Recréation de l’enfance
B. Emancipation
C. Dire l’enfance pour faire le poète et l’homme

... Puis ces mouches, cette sorte de mouches, et le dernier étage du jardin... On appelle. J'irai... Je parle dans l'estime.

— Sinon l'enfance, qu'y avait-il alors qu'il n'y a plus ?

Plaines ! Pentes ! Il y

avait plus d'ordre ! Et tout n'était que règnes et confins de lueurs. Et l'ombre et la lumière alors étaient plus près d'être une même chose... Je parle d'une estime... Aux lisières le fruit

pouvait choir

sans que la joie pourrît au rebord de nos lèvres.

Et les hommes remuaient plus d'ombre avec une bouche plus grave, les femmes plus de songe avec des bras plus lents.

... Croissent mes membres, et pèsent, nourris d'âge ! Je ne connaîtrai plus qu'aucun lieu de moulins et de cannes, pour le songe des enfants, fût en eaux vives et chantantes ainsi distribué... À droite

on rentrait le café, à gauche le manioc

(ô toiles que l'on plie, ô choses élogieuses !)

Et par ici étaient les chevaux bien marqués, les mulets au poil ras, et par là-bas les bœufs ;

ici les fouets, et là le cri de l'oiseau Annaôhapax, mot qu'on ne rencontre qu'une seule fois dans la langue - et là encore la blessure des cannes au moulin.

Et un nuage

violet et jaune, couleur d'icaqueune prune, s'il s'arrêtait soudain à couronner le volcan d'or,

appelait-par-leur-nom, du fond des cases,

les servantes !

Sinon l'enfance, qu'y avait-il alors qu'il n'y a plus

en relation

  • Éloges 15 de saint-john perse commentaire composé
    1944 mots | 8 pages
  • Cinna
    5305 mots | 22 pages
  • oummayma
    4985 mots | 20 pages
  • Saint-john perse réinfuse nos mythes
    5402 mots | 22 pages
  • Hana
    7266 mots | 30 pages
  • Commentaire amers de st john perse
    2601 mots | 11 pages
  • le joujou du pauvre
    1208 mots | 5 pages
  • Dissertation sur la poésie
    4692 mots | 19 pages
  • Franckusco
    18479 mots | 74 pages
  • Pacte autobiographique
    4100 mots | 17 pages