L'enfant noir

Pages: 92 (22789 mots) Publié le: 23 novembre 2012
LE ROMAN AFRICAIN D'EXPRESSION FRANCAISE
Xavier GARNIER
Université Paris 13
PERMANENCE DU RECIT ORAL
DANS LE SILLAGE DU ROMAN COLONIAL
LES ROMANS DE DENONCIATION
LES ROMANS DE COMBAT
DEUX ROMANS DISCORDANTS A L’HEURE DES INDEPENDANCES
DES ROMANCIERS RESPONSABLES
L’INSCRIPTION PROSPECTIVE DE LA TRADITION ORALE
ELOGE DE L’IRRESPONSABILITE ROMANESQUE
ROMAN ET ECRITURE DU DESTINPERSISTANCE ET RENOUVEAU DU ROMAN DE CONTESTATION
LE ROMAN FAMILIAL
LE ROMAN ENTRE MYTHE ET PHILOSOPHIE
ECRIRE LES DICTATURES
LES ROMANS DE L’ANOMIE
LES ROMANS DE LA REVOLTE SOLITAIRE
LA MONTEE DES MARGINAUX
VERS UNE ECRITURE POLYPHONIQUE
L’HISTOIRE REVISITEE
LA TRAJECTOIRE PICARESQUE
RACONTER POUR EXISTER COMME SUJET
 
            A l’image du français en Afrique, le roman francophone africainest l’écume d’un immense océan narratif plurilingue. La prise de conscience de l’importance de ce soubassement est un point de départ incontournable. Certes, on l’a souvent dit, le roman est un genre européen et c’est en Europe qu’il faut chercher les modèles et les références des romans africains. La méthode sera parfois opératoire, cependant elle ne permettra pas de rendre compte de laspécificité de l’évolution du genre en Afrique Noire. La filiation européenne est l’enveloppe visible d’une écriture qui dès ses premiers pas a posé son autonomie. Très rares sont pourtant les romanciers africains qui s’inscrivent en rupture. Tout se passe comme si la stratégie de continuité était le moyen le plus sûr de creuser un écart en toute tranquillité, à l’ombre d’une intrigue conventionnelle quireprend souvent sans sourciller les clivages coloniaux de la ville et du village, de la modernité et de la tradition, du Blanc et du Noir. Retracer l’évolution du roman africain est un exercice piégé qui s’appuie nécessairement sur des effets de surface. Le caractère tranché de la distribution que nous proposons risque d’occulter le réseau complexe de lignes de fractures qui poussent discrètement,dès les premiers romans, et se ramifient d’un roman à l’autre, obstinément et dans tous les sens. La tentation de ne voir que dans les romanciers les plus récents l’avènement d’un authentique roman africain dégagé des influences coloniales est un effet d’optique dont il ne faut pas être dupe.
            Dans le cas de l’Afrique Noire la difficulté est accrue par le redoutable partage, hérité del’époque coloniale, en grandes zones d’influence des langues européennes. Le roman africain anglophone tisse avec le roman francophone une toile contrastée mais cohérente que les grands regroupements centrifuges que sont le Commonwealth et la Francophonie tendent à déchirer. La cohérence de l’évolution du roman francophone en Afrique tient, par delà le lien francophone, à son intrication avec leroman anglophone. A l’instar des contes, les grands courants romanesques ne connaissent pas les frontières linguistiques et étendent sur le continent un réseau qu’il est moins rentable d’analyser en termes d’influences que de résonances ou d’échos. Il ne sera pas rendu compte ici de la consistance de ce réseau qui s’étend également au roman lusophone, afrikaans, swahili, yoruba, etc. L’enjeu decette présentation consistera à retrouver un centre de gravité à un fragment.
            La colonisation française (et son singulier prolongement) en Afrique Noire sera le ciment du roman francophone. D’une certaine façon le roman africain, qui est né de la colonisation, ne parle que de ça, n’existe que par ça et pour ça. Le roman va investir les situations coloniale et postcoloniale avec une telleforce qu’il en sortira des résonances inédites. Les tentatives, souvent velléitaires, d’ inventer un roman authentiquement africain, sont autant de ruses que le roman emploie, peut-être parfois à l’insu des auteurs, pour s’insinuer plus profondément dans les arcanes de la colonisation. Rattacher le roman africain à la colonisation ne revient pas à le cantonner dans une problématique marginale...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'enfant noir
  • l'enfant noir
  • l'enfant noir
  • L'enfant noir
  • L'enfant noir
  • L'enfant noir
  • L'enfant Noir
  • L'enfant noir

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !