L'ennemi de baudelaire

951 mots 4 pages
dans le premier quatrain il fait référence a sa jeunesse vocabulaire métaphorique pour décrire sa jeunesse associée a des malheurs la mélancolie le poète est ici envahie par le spleen...
2eme quatrain: on a un présent d'énonciation il n'a plus d'inspiration mais a de l'espoir
Le poète envisage que l'inspiration va venir avec le temps
1er tercet: La question rhétorique montre qu'il a un espoir
"fleurs nouvelles"= nouveaux poèmes
"le mystique aliment" Il aspire a l'idéal pour lui permettre de retrouver son inspiration créer un lien entre "sol" et "mystique aliment" correspondance verticale
2eme tercet: Bilan le temps qui passe est comparé a un vampire il est dévorateur personnification du temps

Introduction
Le temps est l'une des plus obsédantes composantes du spleen Baudelairien (« l'horloge », « le goût du néant »).
Omniprésent, étouffant, il se révèle douloureusement à chaque étape de la vie en y imposant un bilan désespérant.

La personnification, l'utilisation de la majuscule et de l'article défini font de lui, par excellence, le monstre que l'homme doit craindre.

Le temps entretient avec l'homme et en particulier avec le poète (qui se met en cause personnellement dans le texte) des liens de domination quasi vampirique et le maintient dans un état d'aliénation qui brise toute espérance et toute forme d'inspiration.
Le texte souligne qu'il est donc doublement redoutable sur le plan humain et sur le plan poétique.

Le sonnet est construit sur une métaphore filée :
• 1er Quatrain : La jeunesse est comparée à un été bouleversé par les vicissitudes du temps.
• 2éme Quatrain : Le bilan négatif de la maturité est comparé à l'automne. On note l'annonce de la mort.
• 1er Tercet : Espoir d'un renouveau qui s'apparente au printemps.
• 2ème Tercet : démenti catégorique : la présence destructrice du temps s'oppose à tout développement et à toute croissance nouvelle (=l'hiver).
I. 1ER QUATRAIN
Il se compose de deux parties complémentaires

en relation

  • L'ennemi baudelaire
    1046 mots | 5 pages
  • L'ennemi de baudelaire
    832 mots | 4 pages
  • L'ennemi de Baudelaire
    1365 mots | 6 pages
  • l'ennemi baudelaire
    1837 mots | 8 pages
  • L'ennemi baudelaire
    662 mots | 3 pages
  • L'ennemi de baudelaire
    544 mots | 3 pages
  • l'ennemi, Baudelaire
    1314 mots | 6 pages
  • L'ennemi, baudelaire
    2512 mots | 11 pages
  • baudelaire l'ennemi
    2090 mots | 9 pages
  • L'ennemi de charles baudelaire
    933 mots | 4 pages