L'ennemi de charles baudelaire

933 mots 4 pages
L’Ennemi de Charles Baudelaire

Introduction
"Avec le temps…avec le temps, va, tout s’en va " chante Léo Ferré dans sa chanson Avec le temps. Cette idée est reprise par Baudelaire et dans son sonnet, l’ennemi, c'est le temps. Dans ce texte, le poète décrit l'angoisse consciente du temps qui passe. Ce poème s'articule autour d'une métaphore filée sur le thème des saisons et du climat, et de leurs effets sur un jardin. Le poète s'implique directement dans cette description. Les saisons en ce jardin sont les étapes de sa vie.
Comment l’allégorie du temps est-elle constitutive du spleen du poète ?
Dans une première partie, nous verrons en quoi chaque saison évoque une période de la vie du poète. Puis, dans une seconde partie, nous étudierons la place du temps dans ce poème.

I. Les saisons de la vie / Le cycle de la vie

a) La jeunesse comme un été bouleversé
Le premier quatrain concerne la jeunesse du poète. Elle est comparée à un été bousculé, bouleversé, par des intempéries : "orage" (vers 1) et "le tonnerre et la pluie" (vers 2). Charles Baudelaire en fait un bilan rapide opposant les épisodes heureux ("brillants soleils", (vers 2) et des "fruits vermeils" (vers 4)) et les épisodes malheureux ("un ténébreux orage" (vers 1) ou au "ravage" (vers 3)). On note que Charles Baudelaire met en œuvre cette balance entre épisodes heureux et malheureux par des vers à rimes croisées selon le schéma ABAB et non selon le schéma classique ABBA. Il utilise aussi une ponctuation marquée et des allitérations en r et en s qui évoquent la violence du vent et de la pluie. Les "fruits vermeils" sont une métaphore des œuvres du poète, son inspiration et le jardin symbolise les souvenirs et la mémoire, l’âme du poète, c’est le constat du travail accompli. b) L’automne comme un présent de résignation
La résignation du poète est introduite dans le dernier vers du premier quatrain avec "bien peu". "Voilà que" (vers 5), cela traduit une annonce claire du temps

en relation

  • Charles baudelaire et l'ennemi
    1186 mots | 5 pages
  • L'ennemi de charles baudelaire
    527 mots | 3 pages
  • Commentaire sur l'ennemi de charles baudelaire
    950 mots | 4 pages
  • Symbolistes
    959 mots | 4 pages
  • Le temps dans les fleurs du mal (baudelaire)
    659 mots | 3 pages
  • Analyse
    352 mots | 2 pages
  • Beaudelaire et rimbaud
    1010 mots | 5 pages
  • Mich
    4180 mots | 17 pages
  • Poésie
    867 mots | 4 pages
  • Mon dos, cul mentent à maman
    624 mots | 3 pages