L'ennemi de charles baudelaire

527 mots 3 pages
L'ENNEMI (LES FLEURS DU MAL), BAUDELAIRE
I. Structure
I.1. Comment est construit ce poème ?
C'est un sonnet composé de deux quatrains en alexandrins.
Les trois strophes qui forment la structure du poème évoquent la vie du poète : passé/présent/futur. Une strophe, le dernier tercet, s’élargie à une réflexion générale.
Les pronoms personnels changent, au "je" des trois premières strophes correspond le "nous" du dernier tercet.
I.2. Interpréter la structure
La ponctuation change. Aux affirmations des deux premiers quatrains correspond l’interrogation (?) du premier tercet et l’exclamation (!) du dernier tercet.
Les saisons se succèdent, après les orages d’été, les inondations d’automne, le rêve du renouveau printemps ! La dernière strophe évoquerait l’obscurité d’un hiver, celui de la condition humaine.
Dernière strophe :
- Changement de registre
- Changement de lexique
- Présence du tiret
- Présence de majuscules désignant l’Ennemi
II. Lechamp lexical
II.1. Les trois premières strophes
L’eau est l’agresseur comparable au déluge, à l’orage (tonnerre et pluie), qui provoque noyade et mort.
L’eau est présente dans les trois premières strophes. L’Ennemi, c’est elle.
L’autre champ lexical est celui du jardin, de la terre cultivée.
On ne le retrouve lui aussi que dans les trois premières strophes.
Chaque étape de la vie est un combat entre la terre et l’eau. Le jardinier (le poète) tente de retenir la terre pour conserver quelques fruits "(bien peu" v.4) et quelques fleurs ("que je rêve" v.9).
II.2. La dernière strophe
La dernière strophe fait apparaître le Temps. La majuscule (Temps-Ennemi) fait de cet Ennemi une allégorie.
Le champ lexical dominant est celui de la nourriture. La Temps dévore, se nourrit, se fortifie, à nos dépens.
III. Les images
III.1. Métaphore filée des trois premières strophes
La métaphore est celle de l’orage (v.1-2) - inversion du v.1 : ne…que > durée = orage / ça et là > exceptionnel.
Autre contraste :

en relation

  • L'ennemi de charles baudelaire
    933 mots | 4 pages
  • Charles baudelaire et l'ennemi
    1186 mots | 5 pages
  • Commentaire sur l'ennemi de charles baudelaire
    950 mots | 4 pages
  • Symbolistes
    959 mots | 4 pages
  • Le temps dans les fleurs du mal (baudelaire)
    659 mots | 3 pages
  • Analyse
    352 mots | 2 pages
  • Beaudelaire et rimbaud
    1010 mots | 5 pages
  • Mich
    4180 mots | 17 pages
  • Poésie
    867 mots | 4 pages
  • Mon dos, cul mentent à maman
    624 mots | 3 pages