L'entraide judiciaire

1477 mots 6 pages
Séance 2 : l’entraide judiciaire

La criminalité se mondialise, s’internationalise et pour lutter contre cette dernière, les actions doivent se faire au niveau local et international. L’absence d’harmonisation entraîne une inefficacité de la réponse pénale. Pour pallier à ce fléau au niveau international, il faut donc une harmonisation, une organisation au niveau interne. Cela concerne les cas suivants : * Lorsque l’affaire a une composante transfrontalière. Transfrontalier cela veut dire que la plupart du temps, en cas de criminalité organisée, l’organisation criminelle est bâtie dans différents Etats. * En cas de crime contre l’humanité ; en effet en cas de fuite de l’auteur de celui-ci dans un autre Etat, pour le poursuivre et le punir il faut une harmonisation.

* La coopération est policière, judiciaire, internationale et européenne. En droit interne, le socle de cette entraide est précisé par l’art 694 et suivant titre 10,1er article du CPP. * Le but de la coopération est donc de permettre une réponse pénale plus rapide et tout en respectant les Droits et Libertés fondamentales( FDLF) de l’accusé.

I. L’entraide au niveau mondial.

A. La coopération policière : l’exemple d’interpole.
Interpol : c’est l’organisation internationale de police criminelle .Elle siège en France et est crée en 1983. Elle est composée de 188 pays membres. Son but c’est de promouvoir la coopération policière au niveau international. C’est une structure d’étude et d’analyse de la criminalité, du terrorisme, mettant en relation les différentes polices internationales. Son but est la transmission, le partage d’information soit de donc faciliter la coopération.
Le champ d’intervention de cette structure est limité cad qu’elle est compétente uniquement en matière de drogue, de terrorisme, de blanchiment d’argent, criminalité organisée. Cette limite liée au champ d’application est une 1ère restriction.
Cette structure ne peut intervenir dans les

en relation

  • Système présidentiel americain
    1319 mots | 6 pages
  • Cooperation internationale
    15405 mots | 62 pages
  • Officier de police judiciaire
    8774 mots | 36 pages
  • Entraide
    114148 mots | 457 pages
  • L'exequatur au maroc
    1507 mots | 7 pages
  • Ubs entre compromis et continuité du secret bancaire
    1704 mots | 7 pages
  • Le secret bancaire en matiere fiscale
    2299 mots | 10 pages
  • Convention des nations unies contre la corruption
    20494 mots | 82 pages
  • Abdou
    2849 mots | 12 pages
  • Convention des nations unies contre la corruption
    21351 mots | 86 pages