L'espace est une intuition a piori

Pages: 7 (1647 mots) Publié le: 13 décembre 2012
Question #5

Le premier argument amène la thèse que l’espace n’est pas un concept empirique tiré d’expériences externes (AK, IV, 32). Je pense qu’il utilise trois preuves afin de dire que l’espace est un concept préalable à toutes expériences externes. Il affirme tout d’abord que s’il existe des choses en dehors de moi qui se rapportent à moi, alors l’espace est un concept qui intervient déjàà la base. En d’autres mots, si je réussis à avoir des sensations qui proviennent des choses extérieures, et par extérieures j’entends qui occupent une partie de l’espace autre que celle dont j’occupe et dans un même temps donné, alors le concept d’espace doit intervenir avant même que cette sensation ne touche mes sens. Je suis en mesure d’avoir des sensations qui se rapportent à moi mais qui sonten même temps hors de moi, ce que j’appelle expérience, donc l’espace est bel et bien un concept préalable. Deuxièmement, si je suis en mesure de placer les choses non seulement en dehors de moi mais aussi les unes à côtés des autres, alors l’espace est un concept préalable. Je peux mettre les objets les uns à côtés des autres, par exemple je peux dire que ma chaise est en dessous du pupitre,donc l’espace est un concept préalable, préalable au monde des expériences empiriques. Troisièmement, un exemple tiré de l’argument trois, montre que pour savoir que la somme de deux côtés d’un triangle est plus longue que son troisième côté, n’est pas en premier lieu une dérivation de la ligne et du triangle mais l’usage de l’intuition d’espace préalable. Donc, tout concept géométrique, a commeintuition préalable l’espace. Puisque l’intervention de l’intuition de l’espace est nécessaire avant toutes expériences comme le prouve les trois arguments précédents, cette intuition est préalable. Dans la fin de son premier argument, il amène sa thèse du deuxième argument qui dit que l’espace est un concept a priori soit indépendamment de toutes expériences. On peut s’imaginer l’espace sans objetmais on ne peut pas s’imaginer les objets sans espace et je pense qu’aucun être doté d’une raison en soit capable puisque pas d’espace il n’y a aucun repère. Les mots; là, ici, n’importe où, on ne pourrait rien dire, rien dire de l’endroit où quelque chose se trouve puisqu’il n’y a pas d’endroit, ça serait le néant. Il créé un lien de dépendance des objets face à l’espace ce qui marque bien lanécessité de l’espace pour construire une représentation. Face à cette indépendance de l’espace face aux objets nous pouvons dire que l’espace est bel et bien une représentation a priori.

L’espace n’est pas un concept mais une intuition pure. Un concept est une représentation qui possède une foule d’autres concepts sous lui alors qu’une intuition possède ces éléments en lui. L’espace est un toutqui ne peut être séparé et lorsque l’on trouve que c’est le cas nous sommes dans l’erreur, car il s’agit de plusieurs espaces mais qui sont contenu dans un tout global. Ces parties ne sont que des limitations de l’espace qui n’est par essence qu’un (AK, IV, 33). Si ces parties étaient les éléments constitutifs de cet espace unique, il serait incomplet car l’espace qui existe entre ces partiesserait du vide et par conséquent ne pourrait pas s’accorder les uns avec les autres, par exemple le Soleil et la Terre, deux parties de l’espace. Si ces deux parties en étaient les éléments constitutifs, l’union des deux formerait l’espace or dans cette situation tout ce qui se trouve entre ces deux choses seraient mis de côté et Dieu sait qu’il y en a de l’espace entre ces deux astres. D’un autre côtési ces deux astres ne sont qu’une partie d’un tout, je peux très bien m’imaginer cette situation dans sa réalité la plus globale. Donc l’espace est nécessairement un tout qui englobe chaque autre petite partie. À l’aide du quatrième argument Kant exclu la possibilité de l’espace comme concept en faisant la distinction entre les deux. Un concept contient une foule de représentation sous lui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les effest de la course à l'espace
  • La relation à l'autre dans l'espace
  • Rapport du design a l'espace
  • L'intégration de l'espace mondial à la mondialisation
  • L'espace public à l'ère numérique
  • L'organisation de l'espace urbain à londres
  • La course à l’espace depuis 1945
  • Métamorphose du rapport de l’habitant à l’espace habité : l’interactivité de l’espace domestique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !