L'Etranger de Camus

Pages: 5 (1245 mots) Publié le: 14 janvier 2014
L’Étranger est un roman d’Albert Camus, paru en 1942. Il prend place dans la tétralogie que Camus nommera « cycle de l’absurde » qui décrit les fondements de la philosophie camusienne : l’absurde. Cette tétralogie comprend également l’essai intitulé Le Mythe de Sisyphe ainsi que les pièces de théâtre Caligula et Le Malentendu. Le roman a été traduit en quarante langues et une adaptationcinématographique a été réalisée par Luchino Visconti en 1967. Le roman met en scène un personnage-narrateur nommé Meursault, vivant à Alger en Algérie française. Le lieu de la narration se situe à Alger, à une époque non déterminée mais qui se situe probablement dans les années trente, cette période correspond d’ailleurs à la jeunesse de Camus dans cette ville, où il est né en 1913. Le personnageprincipal, qui est aussi le narrateur, s’appelle Meursault, un modeste employé de bureau, ordinaire et athée, sans opinions ni convictions particulières. Meursault est une sorte d’antihéros, terne et sans couleur, confronté à l'absurdité de l'existence. L'œuvre est divisée en deux parties distinctes.
En analysant les réactions du narrateur face aux événements de sa propre vie on en vient à se demanders’il ne s'agit pas d'une description de l'homme et de la société à travers un héros atypique.
Pour répondre à cette problématique on fera dans un premier temps une description du personnage afin de comprendre en quoi il est atypique, puis secondement
Meursault est très sensible à la nature qui l’entoure, aux variations de la lumière, aux messages que lui envoient ses cinq sens. Nous en avonsrelevé des exemples dans le polycopié sur le temps. Pour nous en tenir au chapitre II de la première partie, nous voyons qu’il ne cesse de faire des remarques concernant la météo : « Il faisait bon », « L ’après-midi était beau », « le ciel s’est assombri, et j’ai cru que nous allions avoir un orage d’été. », « l’air avait fraîchi et j’ai eu un peu froid ». De plus, il passe son temps à regarder lesgens qui se promènent dans la rue et à les décrire très précisément : « deux petits garçons en costume marin, la culotte au-dessus du genou, un peu empêtrés dans leurs vêtements raides, et une petite fille avec un gros nœud rose et des souliers noirs vernis. Derrière eux, une mère énorme en robe de soie marron […]. » Il convient d’ajouter à ceci tout l’érotisme que le personnage de Marie apporte dansle texte, de- puis les caresses clairement évoquées jusqu’à « l’odeur de sel que ses cheveux avaient laissée » dans le lit. Et parfois les sensations sont tellement fortes qu’elles le submergent et l’anéantissent presque : c’est le cas lors de l’enterrement de sa mère, et sur la plage, lorsqu’il tue l’Arabe « à cause du soleil ». Mais globalement, comme il s'en apercevra dans la toute dernièrepage du livre, il est heureux de cette vie.
Meursault n’est que sensibilité, contact avec la nature, mais il est obligé de vivre parmi les hommes. Et il ne parvient pas à « jouer le jeu » social. Ce que la société attend de lui, il ne sait pas le lui donner. Il aurait dû pleurer à l’enterrement de sa mère, ne pas fumer, demander à voir le corps, etc. mais il a fait ce qu’il ressentait l’envie oula possibilité de faire. C’est cela qui lui sera reproché, et le conduira à la mort. Il n’aurait pas dû aller voir un film de Fernandel le lendemain soir, ni commencer une « liaison irrégulière », comme le lui reprochera l’avocat général. Est-il indifférent ? Ce n’est pas si simple : il apprécie Marie, la trouve « très belle » (II 2), même s’il est incapable de le lui dire. Sa mère, il ne la nommejamais autrement que « maman », ce qui est un terme d’affection. Au fond, il aimerait bien donner aux autres ce qu’ils lui demandent, mais il ne sait pas comment faire. À son patron qui s’inquiète de son absence, il répond assez stupidement « Ce n’est pas de ma faute. » (I 1) À Marie qui lui demande de l’épouse , il répond oui, mais en lui précisant qu’il ne l’aime pas et qu’il aurait...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • l'etranger Camus
  • L'étranger de camus
  • Camus, l'étranger
  • Camus l'etranger
  • L'etranger de camus
  • L'étranger de camus
  • L'etranger de camus
  • L'etranger de camus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !