L'etranger

584 mots 3 pages
Albert Camus : L'Étranger Achevé en mai 1940 et publié en 1942, L'Étranger est en partie la traduction romanesque des idées contenues dans cet Essai sur l'absurde. I. La technique narrative Le récit est à la première personne, ce qui marque la place prédominante du narrateur. L'écrit est au passé composé. Le narrateur raconte de façon sobre les évènements, le discours est rapporté de façon indirecte, cela laisse la place au narrateur, lui laisse le droit de ne rapporter que l'essentiel. Au fil du roman, on va passer du journal au récit. Dans la première partie, la chronologie est assez précise, on va de jour en jour, ou éventuellement, de semaine en semaine. Episode après épisode, Meursault raconte ce qu'il a fait, il n'a pas beaucoup de recul, on n'a pas d'allusions à l'avenir et peu de retours en arrière. On se situe peu de temps après ce qui s'est passé. Dans la deuxième partie, et même à partir du chapitre 6 de la première partie, le narrateur se situe plutôt après. Il a le temps de prendre conscience de ce basculement. Entre la dernière visite de l'aumônier et son exécution, il est situé « cinq mois » après le moment où ont eu lieu les évènements. Qu'est-ce qui va changer ? La chronologie se dilue, les évènements se succèdent certes, mais la chronologie a des intervalles plus long, elle est plus diluée, le temps est moins marqué. En prison, on perd la notion de temps, il dit même qu'il est sans repères durant son séjour. En fait, les temps vont êtres comme mélangés (voir p. 113), le « plus tard » nous renvoie à un après, puis il fait un retour en arrière puis il avance, avance encore, puis il revient à nouveau en arrière. Dans la première partie, les évènements étaient dans l'ordre. Ici, le narrateur est plus loin dans le temps, il fait une synthèse, il a plus de recul sur sa vie dans cette partie parce qu'il prend conscience de l'absurde, de qui il est et de ce qu'est la société. C'est proposer une réflexion sur les évènements qui l'intéresse.

en relation

  • L'étranger
    3413 mots | 14 pages
  • L'étranger
    845 mots | 4 pages
  • L'etranger
    968 mots | 4 pages
  • L'etranger
    1073 mots | 5 pages
  • L'etranger
    1638 mots | 7 pages
  • L'etranger
    372 mots | 2 pages
  • L'etrange
    1437 mots | 6 pages
  • L'etranger
    2611 mots | 11 pages
  • L'étranger
    542 mots | 3 pages
  • L'etranger
    522 mots | 3 pages