L'exclusion nouvelle qestion sociale

778 mots 4 pages
L’exclusion : une nouvelle question sociale

PARTIE 1

Définition des termes

L’exclusion sociale est due à différents facteurs qui sont plus ou moins liés et qui peuvent être engendrés par un bouleversement au cours de la vie de l’individu, mais aussi à des facteurs de vulnérabilité, des inégalités sociales, la précarité, la stigmatisation ou encore à des problèmes rencontrés par la personne au cours de son enfance.
En règle générale, c’est la différence entre les individus qui créée l’exclusion. Mais cette différence provoque l’exclusion quand elle devient inconciliable avec la société.
Une idée centrale, amenée par des experts français et relayée à l’échelle européenne, est de voir l’exclusion comme un cumul de handicaps, au-delà de la seule pauvreté monétaire.
Le Contexte / Les enjeux

Dans un contexte de fortes tensions économiques et de dégradation des conditions de travail, accéder à un emploi stable et de qualité devient de plus en plus difficile
La lutte contre l’exclusion – ou lutte contre les exclusions (le pluriel est maintenant significatif) – est devenue en vingt ans un impératif des politiques publiques. La problématique de la pauvreté, désormais rapportée à la question fondamentale des droits de l’Homme, oriente profondément, et de plus en plus, les débats et les innovations en matière de politique sociale. D’un système de protection sociale qui visait la couverture des risques du travailleur salarié et de ses ayant droits, nous passons avec la question de l’exclusion à une approche différente des risques sociaux, cette fois-ci en termes individuels de citoyenneté et de dignité.
La concentration géographique et ethnique de la pauvreté et de l’exclusion sociale constitue l’un des défis les plus importants, qui ne peut être relevé qu’avec la contribution de l’éducation, du marché du travail, du logement, des politiques d’urbanisation et de lutte contre les discriminations ainsi que des services sociaux.

Mots clés

*

en relation

  • Droit civil
    29939 mots | 120 pages
  • Nouvelle révision du tome 2 de "quand les dieux et les hommes étaient des planètes, des étoiles et des constellations"
    213811 mots | 856 pages