L'existence précède l'essence

279 mots 2 pages
Il déclare que si Dieu n'existe pas, il y a au moins un être chez qui l'existence précède l'essence, un être qui existe avant de pouvoir être défini par aucun concept et que cet être c'est l'homme ou, comme dit Heidegger, la réalité-humaine. Qu'est-ce que signifie ici que l'existence précède l'essence ? Cela signifie que l'homme existe d'abord, se rencontre, surgit dans le monde, et qu'il se définit après. L'homme, tel que le conçoit l'existentialiste, s'il n'est pas définissable, c'est qu'il n'est d'abord rien. Il ne sera qu'ensuite, et il sera tel qu'il se sera fait. Ainsi, il n'y a pas de nature humaine, puisqu'il n'y a pas de Dieu pour la concevoir. L'homme est non seulement tel qu'il se conçoit, mais tel qu'il se veut, et comme il se conçoit après l'existence, comme il se veut après cet élan vers l'existence, l'homme n'est rien d'autre que ce qu'il se fait. Tel est le premier principe de l'existentialisme. C'est aussi ce qu'on appelle la subjectivité, et que l'on nous reproche sous ce nom même. Mais que voulons-nous dire par là, sinon que l'homme a une plus grande dignité que la pierre ou que la table ? Car nous voulons dire que l'homme existe d'abord, c'est-à-dire que l'homme est d'abord ce qui se jette vers un avenir, et ce qui est conscient de se projeter dans l'avenir. L'homme est d'abord un projet qui se vit subjectivement, au lieu d'être une mousse, une pourriture ou un chou-fleur ; rien n'existe préalablement à ce projet ; rien n'est au ciel intelligible, et l'homme sera d'abord ce qu'il aura projeté d'être.

en relation

  • L'existence précède l'essence
    372 mots | 2 pages
  • L'existence précéde l'essence
    308 mots | 2 pages
  • philo
    1753 mots | 8 pages
  • Commentaire existentialisme
    4140 mots | 17 pages
  • Philosophie sartre
    1503 mots | 7 pages
  • Etude d'une oeuvre : Sartre, L'existentialisme est un humanisme
    1179 mots | 5 pages
  • Philosophie -terminale
    2540 mots | 11 pages
  • Existence
    2796 mots | 12 pages
  • Sartre - a propos de l'existentialisme ; mise au point
    1425 mots | 6 pages
  • L'enfer c'est les autres
    1179 mots | 5 pages