L'existentialisme albert camus

310 mots 2 pages
Exposé : Albert Camus, L’Etranger, 1942

L’existentialisme :

L’existentialisme est un courant littéraire et philosophique du XXe siècle faisant de l’existence (lat.existentia ; correspond au surgissement de l’homme dans le monde en philosophie) le centre de sa réflexion. Selon ce mouvement, l’être humain est un être unique, maître de lui-même. C’est en lui qu’il doit trouver ses propres valeurs et c’est lui qui décidera des actes qu’il veut accomplir. Par conséquent, nous pouvons donc dire que c’est l’être humain qui se détermine et donc qu’il est libre. Nous pouvons rattacher à ce mouvement au concept philosophique de l’ « Absurde » qui a deux sens en fonction des existentialistes athées et chrétiens. Selon J-P Sartre, existentialiste athée, le seul « être chez qui l’existence précède l’essence » est l’homme. Cette citation signifie que l’homme se définit après avoir surgit dans le monde. Ainsi, nous en déduisons que l’homme n’est d’abord rien, son existence est donc « absurde » mais « il sera tel qu’il se sera fait », il se projette donc dans l’avenir et par ses actes, par l’expérience qu’il aura acquise, il se définira. Il n’est donc pas déterminé au départ et ce sont ses choix qu’ils le font « être ». De plus, les existentialistes athées affirment que son existence est absurde, car selon eux, le monde et l’homme sont contingents et peuvent ne pas être. Par conséquent, leur existence n’a pas de causes ce qui par la suite conteste celle de Dieu car ce n’est pas lui qui aura défini l’Homme.
Cependant, chez les existentialistes chrétiens comme Kierkegaard, l’Homme ne comprend pas le sens de ce qu’il lui arrive et c’est ça qui est absurde alors que Dieu, être parfait et

en relation

  • Khaouma
    2221 mots | 9 pages
  • L'existentialisme de camus
    1154 mots | 5 pages
  • Biographie camus
    677 mots | 3 pages
  • l'absurde de Camus
    1381 mots | 6 pages
  • Existentialisme francais
    10466 mots | 42 pages
  • camus
    367 mots | 2 pages
  • L'étranger
    368 mots | 2 pages
  • Absurde et existentialisme
    1668 mots | 7 pages
  • Les personnages et la communication dans en attendant godot
    7060 mots | 29 pages
  • Sartre camus
    1936 mots | 8 pages