L'existentialisme

619 mots 3 pages
Le désir de choses sans véritable nécessité est frequent chez l’homme.en effet elle ne reside ni dans la necessiter du besoin ,ni dans son utilité. par exemple,desirer acheter une robe.au moment de son achat je vais me poser des questions comme : en ai-je vraiment besoin ?et je me met a juger de sa necessité en me demandant si c’est juste un desir passager. En effet l’homme a besoin de tres peu de chose pour vivre.Alors pourquoi cherche t’il a acquerir des chose inutile et a vivre dans un monde superflu ? Le désir est un manque, entrainnant une souffrance et il est representer comme une source de satisfaction ou de plaisir. il peut etre spontanée et conscient et fait appel a l’imagination,.ce qui le differencie des animaux. l’homme a tendance a penser et a idealiser l’objet de son desire avant meme de le posseder.il pense que si il exauce son desir ,il sera plus heureux dans vie. or tres vite apres son aquisition vient une deception. Car le plaisir imaginé ,attendu n’est jamais obtenu. nous pouvons dire alors que le bonheur et le desir sont contradictoire, car desirer quelque chose ,c’est etre alienné a lui,ne pas etre libre , souffrir donc ne pas etre heureux. le desir s’oppose au besoin cad ,que lorsque nos envies comme manger,boire,dormir…des besoins commun a tout etre vivant ,qui ne differencie pas l’homme de l’animal.or l’homme desire plus.il souhaite par ex, le luxe,le confort ,la gloire et pour atteindre cela il n’a ni limite poussant meme jusq’a tout exces.nous pouvons dire qu’il cherche des sensations bcp plus intence que ce que leur procure les besoin naturels. il vaut mieux donc,ne pas desirer ce qui n’est pas necessaire.sous peine d’etre decu ou en danger. mais cela reste difficile, surtout avec les publicité,la tele ki nous incite a consommer davantage en nous créant des envies et qui ainsi nous font entrer dans la frustration si ce bien n’est pas acquit. Selon epicure pour acceder au bonheur il faut mettre les artifice de

en relation

  • L'existentialisme
    8015 mots | 33 pages
  • L'existentialisme
    1583 mots | 7 pages
  • L’existentialisme
    544 mots | 3 pages
  • L'existentialisme
    513 mots | 3 pages
  • L'existentialisme
    1538 mots | 7 pages
  • L'existentialisme
    347 mots | 2 pages
  • L'existentialisme
    783 mots | 4 pages
  • L'existentialisme
    918 mots | 4 pages
  • l'existentialisme
    3600 mots | 15 pages
  • L'existentialisme et ses conséquences
    788 mots | 4 pages