L'expérience de la conscience de soi est-elle une expérience de la liberté

1357 mots 6 pages
L’expérience de la conscience de soi est-elle une expérience de la liberté ?

Il faut exercer sorte de maîtrise de soi qui consiste à ne plus se laisser aller à ses impulsions.
Satisfaction, contentement. En faisant une expérience du remord je fais aussi l’expérience du fait que j’aurai pu agir. Expérience du libre arbitre.
Descartes : grd théoricien du libre arbitre. « je pense dc je suis » signifie que l’homme est une pensée : je ne suis pas un corps ms une pensée. Je suis une substance pensante (je suis capable de penser par moi-même).
Freud : réticent quant au libre arbitre de l’homme : c’est le ça qui arrache au moi ses décisions. La raison se fie aux idées les plus évidentes. Les pulsions refoulées peuvent se porter sur des objets qui symbolisent l’objet défendu. Les pulsions ft apparaître a la csc comme une idée évidente, absolument vraie. La réflexion du moi est donc complètement trucé par le ça. Pulsions refoulées st pulsionnellement investies. Haine père et l’autorité qu’il représente pr l’anarchiste… Les évidences st truquées.
L’inconscient pr Sartre est à concevoir par une entité construite volontairement par lui-même.
L’esclave arrive à être libre : libération grâce à l’autre.
Spinoza : expérience de la liberté de soi est truquée
L’homme est une nature individuelle. Abs de décalage entre les plaisirs du corps et les volontés de l’âme. La raison ne peut que justifier le désir. « je ne veux pas une chose parce que je la juge bonne mais je juge bonne une chose parce que je la veux ». Illusion rétrospective

Problématique : Peut-on dire que tte forme d’expérience de la conscience de soi est expérience de la liberté ? Nous verrons que non. Forme privilégiée de l’expérience de la conscience de soi => expérience de la liberté ? Si oui, alors de quelle forme de liberté s’agit-il ?
Il faut regrouper ts les cas qui ne marchent pas => concept fédérateur.
Expérience ordinaire n’est pas expérience de la liberté.
Même chose ds la deuxième

en relation

  • Fait on l'expérience de la liberté
    4623 mots | 19 pages
  • Les groupes
    2698 mots | 11 pages
  • L’expérience du mal est-elle source de progrès moral ?
    2243 mots | 9 pages
  • II.docx
    1143 mots | 5 pages
  • Qu'est ce qu'être raisonnable?
    2168 mots | 9 pages
  • Conscience de soi
    1982 mots | 8 pages
  • Douter de tout ?
    1781 mots | 8 pages
  • Le sujet
    14536 mots | 59 pages
  • La liberté est-elle une illusion ?
    424 mots | 2 pages
  • Peut on ne pas etre soi meme?
    1928 mots | 8 pages