L'expérience

Pages: 5 (1227 mots) Publié le: 22 mai 2010
TEDESCHI Elise Pour le Vendredi 5 Février 2010
Term S

|SUJET 4 : EXPLICATION DU TEXTE DE Lucrèce. |

Beaucoup d’hommes prennent pour de la « piété » l’attachement à la religion, aux pratiques religieuses. Nous pourrions la définircomme un « sentiment religieux » pour l’instant. Dans son unique œuvre « De la nature des choses », Lucrèce évoque sur le principe de la religion ce qu’est être pieux et le problème des pratiques religieuses. Elles ne seraient pas là où réside la piété. De plus, pour Lucrèce, ces croyances amèneraient à des angoisses pour l’homme qui se questionne sur le monde : sa superstition le fait vivre danscette crainte de la mort et de son destin, où toute idée d’un Dieu serait exclue. Il défendrait l’idée que pour lui, la piété serait « pouvoir tout regarder d’un esprit que rien ne trouble », c'est-à-dire que rien ne viendrait influencer l’Homme dans sa religion. Il montre que l’exercice du culte est moins important que la foi dans l'existence des dieux pour répondre aux questions existentiellesposées par la religion. Beaucoup de fidèles font du respect des rites et du dogme la question essentielle de la « piété ». Il critique les rites, puis amène l’idée que la piété serait une ferveur. Il montre qu’un homme pieux, est un homme qui ne sait pas. Il regarde le monde et ne peut s'empêcher de penser à d'autre chose qu’au hasard.

Lucrèce voit de manière ironique la façonqu'ont les hommes de croire. Ironie, c'est-à-dire la description des positions et des actions d'un adversaire, tout en sachant à peu près par avance leur absurdité, et en tâchant de la faire apparaître en signalant l'exagération avec laquelle la personne se tient à ses réflexions. L'ironie implique donc souvent la caricature, force les traits de l'adversaire. Dans le texte, l'auteur nous montrecette caricature en utilisant des groupes de mots tels que : « à tout instant », « tous les autels », « jusqu'à terre », « sans cesse », ou encore en utilisant un mot plus fort qu'il ne devrait (« inonder », « se prosterner » renforcé par « jusqu'à terre »), ou des figures qui décrivent la répétition des mêmes gestes (« ajouter des vœux aux vœux »). Pour l'auteur, culte et croyance authentique nes'impliqueraient donc pas mutuellement, puisque la pratique d’un geste ou d’un autre n’implique en aucun cas ce sentiment religieux. Il se définirait par des manifestations extérieures. La « vraie » piété qui serait une sérénité de l'esprit, ne se marquerait pas forcément de tous ces signes religieux. La dernière forme de superstition nous montre une sorte d’ « agitation » de l’esprit : ajouterdes vœux aux vœux. Mais si nous nous agitons ainsi fébrilement, c'est parce que nous voulons conjurer le sort que les dieux nous réservent, infléchir leurs volontés, modifier le rapport établi entre eux et nous. Nous cherchons par ces gestes à amadouer les dieux, et ce souhait (ce vœu) est le motif, du culte. Autrement dit, les rituels, les gestes, le culte ont pour but de nous concilier lesdieux. La superstition a pour origine un souci, un « trouble », une agitation de l'esprit. Par opposition, le sentiment religieux consistera à échapper à ce souci, à « tout regarder d'un esprit que rien ne trouble » comme nous dit Lucrèce, à supprimer cette agitation.
La deuxième partie du texte indique une première cause de l’inquiétude qu’ont les hommes de cette superstition;elle se caractériserait par l'angoisse. Nous ne saurions pas détruire l'objet de l'angoisse, ou le fuir. II faut préciser l'objet de cette angoisse. II ne s'agit pas d'un simple vertige lié à l'immensité de la nature ni d'une inquiétude face à la faiblesse de notre pensée. Ces deux éléments ne font que révéler l'angoisse, qui a un autre objet : l'existence éventuelle de dieux qui répondraient du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • l'expérience
  • L'expérience
  • L'expérience
  • De l'experience
  • L'expérience
  • L'expérience
  • De l'expérience
  • L'experience

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !