L'extension de la littérature

Pages: 5 (1044 mots) Publié le: 15 février 2012
5 ans. 5 ans que Houellebecq n’avait pas fait paraître de roman..
Alors, forcément, qu’on le veuille ou non, que l’on en soit agacé ou pas, son nouveau roman qui sort est un phénomène de la rentrée littéraire… Et ce d’autant plus qu’il est orchestré en quelques sortes par l’éditeur et l’auteur.
Il ne sort que le 08 septembre quand tous les autres romans de la rentrée sont déjà sur les étals deslibrairies depuis une semaine. Houellebecq se fait attendre. Son roman sortira le 08 septembre et pas avant ; seul cette semaine là, ou presque…
Déjà les pro- et les anti- se déchaînent dans la presse parisienne. Les uns crient au génie renouvelé, les autres crient à l’usurpation littéraire. Comme d’habitude. Comme à chaque fois depuis que Houellebecq est devenu d’avantage qu’un romancier ; maisun véritable phénomène médiatico-culturel à lui tout seul.
« La carte et le territoire » ; c’est le titre. Je n’en dirais rien puisque je ne l’ai pas lu…. Forcément il ne sort que dans une semaine. Mais, moi, Houellebecq, lorsqu’il sort un roman, je l’attends, je l’espère, je le convoite…
Depuis « les Particules élémentaires », mais surtout depuis « L’extension du domaine de lutte », qui auraété pour moi l’un des seuls romans de littérature contemporaine française qui m’ait marqué. « L’extension du domaine de la lutte » était un roman terrible, d’une noirceur sans bornes, dévoilant avec une pertinence ahurissante l’invraisemblable pauvreté et misère psychique et affective, et en même temps social, de l’homme actuel. La dérive sordide d’un être gris plongé dans une sorte de multitudesans visage. La négation également du romanesque littéraire. Houellebecq, alors, considérait qu’il n’y avait plus vraiment lieu à écrire la moindre histoire romanesque puisque l’individu n’existait plus en tant que tel, devenu simple consommateur formaté plus ou moins misérablement. Il en était fini du mythe du « hussard ».
Le roman dès lors se réduisait au strict minimum narratif, sans héros, sanspresque de personnage, sans décor, sans presque rien, que la lente et presqu’ennuyeuse dérive d’un médiocre technicien informatique plongée dans la misère affective la plus complète, et une misère sexuelle encore plus absolue. Ce faisant, il s’agissait d’avantage d’une sorte de peinture sociologique froide que d’un roman, comme le disait lui-même l’auteur. Il s’agissait d’illustrer sous leprétexte d’une vague histoire, comment la misère sociale n’était pas simplement économique ou professionnel. Mais qu’il y avait une terrible inégalité dans la société entre les « beaux » et les « moyens », entre ceux qui avaient un accès libre au « marché du sexe » (l’amour n’étant qu’un vernis pour midinette) et qui en jouissaient sans entrave et « les moyens », les « sans charme » qui n’avaient pasaccès librement au marché du sexe et de l’amour, et qui donc n’avaient comme seule option que la pornographie et la masturbation, le soir dans une chambre d’hôtel F1. Une terrible inégalité, pire encore que l’inégalité sociale et économique car elle mettait les « médiocres », les « pas beaux » devant un vide existentiel presqu’insupportable et un ennui sans fond. C’était alors la mort annoncée duroman. Il n’y avait presque plus d’histoire à raconter…
Prémonitoire ? Messianique ? Ou pure spéculation d’un auteur aigri par son propre physique ingrat plongé lui-même dans un ennui et une misanthropie sans borne ? Je ne sais pas vraiment. Mais « L’extension du domaine de la lutte » a incontestablement marqué l’histoire de la littérature française, même si ce fut de façon désagréable…
Depuis il y aeu « Plateforme » qui renouait un peu avec l’art romanesque plus classique, mais tout aussi froid, cynique, et décharné, vide de tout espoir, de toute perspective un tant soit peu lumineuse… Puis, « La possibilité d’une île », un roman que j’ai trouvé totalement raté et pour le coup très ennuyeux. Un titre magnifique, et un roman totalement raté… Une histoire oiseuse de pseudo science...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'extension
  • Article sur l'extension de marque
  • Organisation et méthodes du chantier de l’extension
  • L'extension du système productif
  • L’extension des rapports marchands
  • Litterature
  • Littérature
  • Littérature

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !