L'homéopathie, un fort débat

705 mots 3 pages
Les doutes liés à l’homéopathie à propos de la haute dilution

L’un des principes les plus étranges de l’homéopathie est que la puissance du

remède augmente avec la dilution de la substance active dont il est issu. Mais le fait

qu’il ne reste plus une once de principe actif dans le produit fini montre que le

principe de dilution est, scientifiquement, difficilement recevable.

Ainsi, une dilution 30CH signifie que la substance originale a été diluée

1,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000 fois. Le docteur Robert L. Park, un

physicien renommé, directeur exécutif de l’American Physical Society, a fait

remarquer que si la plus petite quantité d'une substance est une molécule, une solution

de 30CH aurait au moins une molécule de la substance originale dissoute dans un

minimum de 1,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,

000,000,000,000,000,000, molécules d'eau. Or, ceci nécessiterait un contenant plus de

30 milliards de fois plus gros que notre terre.

L’hypothèse scientifique défendue pour expliquer l’efficacité des dilutions, est la

dispersion régulière des molécules de la substance active de départ à mesure que la

dilution augmente.

Cependant, des chimistes Coréens ont remis en question l’hypothèse scientifique

élaborée : après avoir étudié les molécules dissoutes dans l’eau, ils ont remarqué que

plus on ajoutait de l’eau, plus les molécules se rapprochaient pour former des

agrégats. Et par conséquent, plus la dilution augmentait, plus ces dernières

s’agglutinaient et formaient des amas moléculaires de plus en plus volumineux. Ainsi,

selon s’ils renferment ou non des agrégats moléculaires, les médicaments préparés

contiendraient plus de molécules que prévu ou, au contraire, aucune. Cette étude

souligne le caractère aléatoire des préparations homéopathiques.

Mais cette étude ne tient pas compte d’une théorie qu’utilisent les praticiens

de l’homéopathie

en relation

  • Les infections urinaires marché médecines alternatives
    5489 mots | 22 pages
  • L'allopathie est l'homéopathie
    7168 mots | 29 pages
  • Réflexion sur la relation médecin- malade dans les médecines différentes
    32398 mots | 130 pages
  • normand baillargeon petit cours autodefense intellectuelle
    18230 mots | 73 pages
  • Petit cours d'auto défense intellectuelle
    18946 mots | 76 pages
  • Le petit cours d’autodéfense intellectuelle
    19606 mots | 79 pages
  • normand baillargeon-petit cours autodefense intellectuelle
    18946 mots | 76 pages
  • 2011lyon086
    42641 mots | 171 pages
  • Normand Baillargeon Petit Cours Autodefense Intellectuelle
    18230 mots | 73 pages
  • L evolution du financement de la securite sociale FI
    3515 mots | 15 pages