L'homme est-il réellement libre ?

Pages: 11 (2643 mots) Publié le: 15 novembre 2010
POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

INSPIREZ-VOUS DE CES LIGNES. NE LES RECOPIEZ PAS ;-)
18800 - Peut-on ne croire à rien ?
Définition des termes du sujet
Le sujet porte sur une possibilité, ce qui peut s'entendre en deux sens
différents : une possibilité est en effet ou bien une capacité acquise par un
processus, un travail – je peuxacquérir la capacité de parler japonais -, ou
bien une capacité objective, physique – il m'est impossible de voler dans les
airs sans aide mécanique, je ne peux pas en acquérir la possibilité.
S'interroger sur la possibilité de quelque chose demande donc que l'on envisage
ces deux aspects.
L'objet dont la possibilité est ici en question est le fait de « ne croire en
rien ». Le fait decroire est généralement défini comme l'adhésion à un dogme
religieux ou non, une idée, un principe de vie, une déclaration, cette adhésion
ne reposant pas sur des bases rationnelles mais sur une intime conviction dont
les origines peuvent être floues ou irrationnelles. C'est pourquoi le verbe «
croire » est souvent opposé au verbe « savoir », et est parfois envisagé d'une
manière assezpéjorative, parce qu'il irait de pair avec un mode de connaissance
non compatible avec les exigences de la raison.
L'expression « ne croire en rien » est souvent considérée dans le langage
courant comme le symptôme d'une position désabusée face à la vie : quelqu'un qui
ne croit en rien est quelqu'un qui a perdu tout idéal, toute foi – il faut
cependant ici prendre cette expression dans un sensphilosophique, et poser la
question de la possibilité de n'entretenir une relation de croyance avec aucun
objet, autrement dit de n'avoir avec le monde qu'une relation de savoir
rationnel. Cela demande d'interroger le rapport de l'homme avec la croyance : ce
rapport est-il nécessaire, ou bien peut-il être dépassé ? Le rapport au monde
peut-il être entièrement rationnel, ou y a-t-ilcertains objets qui ne peuvent
être l'objet que de croyances ? Si certains éléments du monde n'appellent que la
croyance, est-ce à juste titre, ou est-ce parce que ces objets sont en
définitive illusoires ? Si l'on affirme ne croire en rien, quel statut donner à
cette affirmation – n'est-ce pas aussi une croyance, que d'affirmer qu'il est
possible ne croire en rien ?
Proposition de planI. La croyance, constitutive de la nature humaine
La première piste de recherche peut consister à interroger la nature elle-même,
afin d'évaluer la nécessité de la place qu'y tient la croyance. La croyance est
un phénomène universel : par exemple, on ne connaît aucun peuple, présent ou
passé, qui n'ait présenté aucun signe de croyance religieuse. Cette universalité
de la croyance pose laquestion de la capacité naturelle de l'homme à
s'affranchir de la croyance pour ne croire en rien.
Freud
« Les idées religieuses, qui professent d'être des dogmes, ne sont pas le résidu
de l'expérience ou le résultat final de la réflexion : elles sont des illusions,
la réalisation des désirs les plus anciens, les plus forts, les plus pressants
de l'humanité ; le secret de leur force estla force de ces désirs. Nous le
savons déjà : l'impression terrifiante de la détresse infantile avait éveillé le
besoin d'être protégé en étant aimé, besoin auquel le père a satisfait ; la
reconnaissance du fait que cette détresse dure toute la vie a fait que l'homme
s'est cramponné à un père, à un père cette fois plus puissant. L'angoisse
humaine en face des dangers de la vie s'apaise àla pensée du règne bienveillant
de la Providence divine, l'institution d'un ordre moral de l'univers assure la
réalisation des exigences de la justice, si souvent demeurées non réalisées dans
les civilisations humaines, et la prolongation de l'existence terrestre par une
vie future fournit les cadres du temps et le lieu où les désirs se réaliseront.
Des réponses aux questions que se...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'homme est il libre?
  • L'homme est-il libre
  • L'homme est il libre ?
  • L'homme libre
  • L'homme est libre
  • Le développement technique transforme-t-il réellement l'homme ?
  • Le développement technique change t-il réellement l’homme ?
  • L'homme est né libre et partout il est dans les fers

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !