L'homme est la couleuvre -

590 mots 3 pages
Les Moralistes du 17iême sont des écrivains de la cour de Louis XIV qui ont transmit leurs morals par leurs œuvres. Parmi ces écrivains, on y retrouve Jean De La Fontaine,un écrivain Français qui est reconnu pour écrire des fables qui ont souvent un aspect satirique. Dans sa fable « L’homme et la couleuvre », La Fontaine va approfondir cet aspect satirique en dépeignant tout les défauts de l’homme. En effet, La Fontaine va énoncer se qu’il considère comme étant les trois défauts majeurs de l’homme; soit l’égocentrisme, l’ingratitude et l’entêtement.

Finalement, un des plus grands défauts de l’homme que Lafontaine va aborder dans la fable et son entêtement. L’homme est complètement insensible aux idées des autres et se fie seulement à son propre opinion. Malgré le fait que la vache, le bœuf et l’arbre témoigne de l’ingratitude de l’homme, il va complètement ignorer les témoignages de ceux-ci et va tuer la couleuvre malgré tout.

« 'Homme trouvant mauvais que l'on l'eût convaincu,
Voulut à toute force avoir cause gagnée.»

L’homme va aussi agir selon ses droits plutôt que selon la raison. La couleuvre va essayer de convaincre l’homme de ne pas la tuer en lui énoncent des arguments très raisonnable, mais l’homme ignore ses arguments et persiste à tuer la couleuvre en revendiquant ses droits.

« Enfin il repartit : Tes raisons sont frivoles :
Je pourrais décider, car ce droit m'appartient».

Le personnage de l’homme illustré dans cette fable pourrait représenter les figures autoritaires du XVIIe siècle. Celles-ci était offensées par la raison et utilisaient justement leurs droits et leurs pouvoirs politiques pour censuré les écrivains qui véhiculaient des idées qui leurs semblaient inacceptables. Vers la fin de la fable, là où on y retrouve généralement la moral de l’histoire, on lit :

« On en use ainsi chez les grands :
La raison les offense ; ils se mettent en tête
Que tout est né pour eux, quadrupèdes et gens,
Et serpents.
Si quelqu’un

en relation

  • L'homme et la couleuvre
    1226 mots | 5 pages
  • L'homme et la couleuvre
    774 mots | 4 pages
  • L'homme et la couleuvre
    449 mots | 2 pages
  • L'homme et la couleuvre
    1120 mots | 5 pages
  • L'homme et la couleuvre
    1453 mots | 6 pages
  • L'homme et la couleuvre
    582 mots | 3 pages
  • Commentaire l'homme et la couleuvre
    1052 mots | 5 pages
  • Analyse l'homme et la couleuvre
    312 mots | 2 pages
  • Corpus la bruyère et la fontaine
    727 mots | 3 pages
  • Un homme vit une couleuvre :
    846 mots | 4 pages