L'homme est libre

258 mots 2 pages
« L’homme est libre : sans quoi conseils, exhortations, préceptes, interdictions, récompenses et châtiments seraient vains. Pour mettre en évidence cette liberté, on doit remarquer que certains êtres agissent sans discernement, comme la pierre qui tombe, et il en est ainsi de tous les êtres privés du pouvoir de connaître. D’autres, comme les animaux, agissent par un discernement, mais qui n’est pas libre. En voyant le loup, la brebis juge bon de fuir, mais par un discernement naturel et non libre, car ce discernement est l’expression d’un instinct naturel […]. Et il en va de même pour tout discernement chez les animaux.
Mais l’homme agit par jugement, car c’est par le pouvoir de connaître qu’il estime devoir fuir ou poursuivre une chose. Et comme un tel jugement n’est pas l’effet d’un instinct naturel, mais un acte […] qui procède de la raison, l’homme agit par un jugement libre qui le rend capable de diversifier son action. En effet, à l’égard de ce qui est contingent, la raison peut faire des choix opposés, comme le prouvent les arguments des dialecticiens et les raisonnements des rhéteurs. Or les actions particulières sont en un sens contingentes ; aussi le jugement rationnel peut-il les apprécier diversement et n’est-il pas déterminé par un point de vue unique. Par conséquent il est nécessaire que l’homme soit doué du libre-arbitre, du fait même qu’il est doué de raison. »

Saint Thomas d’Aquin, Somme théologique, I, question 83,

en relation

  • L'homme est il libre?
    1697 mots | 7 pages
  • L'homme est-il libre
    1192 mots | 5 pages
  • L'homme est il libre ?
    380 mots | 2 pages
  • L'homme libre
    253 mots | 2 pages
  • L'homme naît t-il libre?
    778 mots | 4 pages
  • L'homme est-il réellement libre ?
    2643 mots | 11 pages
  • L'homme est il libre ou déterminé ?
    936 mots | 4 pages
  • L'homme est-il naturellement libre?
    273 mots | 2 pages
  • L'homme est né libre et partout il est dans les fers
    1205 mots | 5 pages
  • l'homme est-il un être libre ou déterminé?
    1377 mots | 6 pages