L'homme qui rit

817 mots 4 pages
Introduction : L’Homme qui rit est un ouvrage de l’écrivain français Victor Hugo, né en 1802 et mort en 1885. Passant de la poésie au roman historique puis aux pièces de théâtre, Victor Hugo est la plus grande figure du mouvement romantique en France. C’est un écrivain engagé qui a plaidé la cause des Misérables non seulement dans le roman qui porte son nom, mais aussi dans L’Homme qui rit. Cet ouvrage fut publié en 1869, ici, un personnage est présent, Gwynplaine, un homme repoussant sans vraiment l’etre, inventé dans un contexte historique qu’est le Second Empire. Cet extrait est tiré du second livre. Nous retrouvons notament dans cette partie, une description de ce personnage etrange qu’est Gwynplaine.
LECTURE
Il faudra s’interroger sur les moyens utilisés par Victor Hugo pour décrire « le monstre ». Dans un premier temps, l’étude portera sur la description du monstre. Puis, dans un second temps sur le rire irrésistible.

I/ Description du monstre

a) Description morale
b) Description physique
c) Définition du monstre

II/ Une image difficile

a) Vu de la foule
b) Un fardeau
c) Derrière le rire

I/ La description du monstre

a) Description physique
Alternance termes positifs et négatifs pour décrire Gwynplaine. « L’espèce de visage inouï » = péjoratif « espèce » = indéfinissable. « Son front, sur ses joues, sur ses sourcils, sur sa bouche » = énumération, accentue l’aspect négatif de la situation. « Une bête de Méduse gaie » allégorie du personnage bouc-émissaire « grand, bien fait, agile, nullement difforme si ce n’est son visage » = adjectifs mélioratifs pour tenter de positiver sur son aspect physique.

b) Description morale
« Et pourtant, il ne riait pas. Sa face

en relation

  • L'homme qui rit
    5161 mots | 21 pages
  • l'homme qui rit
    1118 mots | 5 pages
  • l'homme qui rit
    314 mots | 2 pages
  • L'homme qui rit
    1540 mots | 7 pages
  • L'homme qui rit
    269 mots | 2 pages
  • L'homme qui rit
    906 mots | 4 pages
  • L'homme qui rit
    272 mots | 2 pages
  • l'homme qui rit
    695 mots | 3 pages
  • L'homme qui rit
    1554 mots | 7 pages
  • L'homme qui rit
    264 mots | 2 pages