L'homme n'agit que par intérêt

531 mots 3 pages
Morale : analyse d’un texte.
* « Nous ne sommes pas heureux parce que nous savons avoir des raisons de l’être, mais parce que nous sentons que nous avons des raisons de l’être, et nous le sentons à partir de facteurs qui nous échappent, qui ont bien plus à voir avec la biologie ou avec le plan divin qu’avec nos pauvres armes de la raison. »
- Je suis mitigé pour cette phrase. En effet, je suis tout à fait d’accord avec le fait que des facteurs biologiques jouent un rôle dans la recherche du bonheur, c’est évident et prouvé scientifiquement. Cependant, je suis contre sa théorie qui dit que la raison n’est pas un facteur important dans la procuration du bonheur. Mais d’abord, qu’est ce que le bonheur ? On entend par « bonheur » un « état de satisfaction durable », qui se distingue du plaisir plus éphémère et de la joie, plus dynamique. Il est de fait l’idéal de tous les hommes. Mais cet idéal, peu l’atteignent vraiment tant le bonheur relève apparemment autant de nos efforts que des circonstances, de la chance ou de la malchance. Pourtant les philosophes grecs attachaient une grande importance à la recherche du bonheur, et leur philosophie s’appelle eudémonisme pour cette raison : l’eudémonisme, c’est l’ensemble des doctrines qui considèrent que l’homme peut être heureux s’il travaille à être vertueux. Ainsi la raison peut nous aider à être heureux, pour peu qu’elle nous permette d’atteindre à la vertu. Je considère donc la raison comme l’un des facteurs qui intervient dans la recherche du bonheur.
* « Si nous répudions la souffrance, nous renonçons aussi au bonheur : c’est la théorie du yin et du yang. »
- Je suis tout à fait d’accord avec cette phrase. Comme elle le dit si bien : c’est la théorie du yin et du yang. En effet, la souffrance et le bonheur sont complémentaires, l’un ne se concevant pas sans l'autre ; l'excès ou la déficience d'un des deux entraîne des conséquences sur l'autre et un déséquilibre de l'ensemble. Le yin représente dans ce cas-ci la

en relation

  • L'homme n'agit-il que par interet ?
    1864 mots | 8 pages
  • L'homme n'agit t'il que par intérêt?
    461 mots | 2 pages
  • Devoir social - moral
    1295 mots | 6 pages
  • rousseau marx
    632 mots | 3 pages
  • N'est-on morale que par interêt ?
    2269 mots | 10 pages
  • N'est-on moral que par intérêt?
    1888 mots | 8 pages
  • Devoir et raison pratique
    1543 mots | 7 pages
  • Les modèles en psychologie
    761 mots | 4 pages
  • L'individu doit-il craindre l'etat ?
    1222 mots | 5 pages
  • Commentaire du texte d'alain "l'inconscience animale"
    2210 mots | 9 pages