L'humanisme et la renaissance

1062 mots 5 pages
Humanisme et Renaissance, Marot, Pléïade, Rabelais

I. L´Humanisme – étude de l´Antiquité, contre la philosophie scolastique • Pétrarque 14e s. • Érasme (1467-1536) • Guillaume Budé et le Collège de France

L´humanisme en France : • Le grand ennemi est la Sorbonne. • Guillaume Budé, le plus grand humaniste fr. :
Il traduit du grec en latin helléniste. Les philosophes scolastiques parlant un jargon barbare.
Ses intérêts: mathématiques, mystiques des nombres. Fondateur de la critique philosophique
Budé écrit un livre sur les mesures, les monnaies, les capacités (térfogat)
Il aide deux frères tracassés pour leur goût pour le grec: Rabelais et Pierre Army
La Sorbonne a peur de l esprit du libre examen. Elle voit un rapport entre celui-ci et Luther.
Budé fait un livre d´apophtegmes (aranymondás) pour François Ier et en français, le roi ignorant le latin. Sur son conseil, le roi fondera le Collège de France (1529), indépendant de l´Université de Paris (la Sorbonne)!
C´est Budé encore qui soigne le texte (travail achevé ensuite par Pascal):
Organisation du texte: plan +ordonnance des idées. • La cour date de cette époque. Les femmes y sont les arbitres. Mais les poètes deviennent courtisans (Du Bellay : Le poète-courtisan) • Les aristocrates sont des mécènes et destinataires de dédicaces. Plus de poètes indépendants comme au Moyen Age (Ruteboeuf, Villon...) • Le clergé devient plus fort après le Concile de Trente (1545-63) : Réforme du catholicisme. Ignace de Loyola fonde l´ordre des Jésuites (1534) qui enseignent dans leurs collèges et écoles et répandent leurs idées. Le clergé fréquente la cour ! • La bourgeoisie : ils sont des magistrats (Parlements), avocats (tribunaux), médecins, savants. Ils sont dans des Conseils, dans la Cour des Comptes etc. Ils forment la base solide de la nation ! mais : bon sens, raisonnable, mesure (contre les licences de la cour !) • Le peuple disparaît des oeuvres littéraires –

en relation

  • L'humanisme et la renaissance
    456 mots | 2 pages
  • L'humanisme de la renaissance
    591 mots | 3 pages
  • L'humanisme de la renaissance
    1071 mots | 5 pages
  • L'humanisme et la renaissance
    585 mots | 3 pages
  • L'humanisme de la renaissance
    985 mots | 4 pages
  • La renaissance et l’humanisme
    363 mots | 2 pages
  • La renaissance et l'humanisme
    1251 mots | 6 pages
  • L'humanisme et la renaissance
    451 mots | 2 pages
  • Naissance de l'humanisme et de la renaissance
    301 mots | 2 pages
  • La renaissance : naissance de l'humanisme
    2114 mots | 9 pages