L'hystérie à mythes, surnaturel [3], médecine, névrologie et aliénisme définition de l'hystérie consacrer par antoin

Pages: 6 (1370 mots) Publié le: 24 août 2011
l'hystérie au milieu de mythes, sorcellerie [3], médecine, neurologie et psychiatrie

La définition de l'hystérie confier par antoine porot est : « une capacité moral particulière, tantôt parlementaire et permanente, tantôt passager et passagère, qui portique certains sujets à mettre en valeur des couleur d'infirmité extérieur de maladies somatiques ou d'états psychopathologiques. »1.l'association de manifestations permanentes ou récurrentes, continuellement des paralysies, des effarement de la parole ou de la sensibilité, et d'autres transitoires, tels que des marasme pseudo-épileptiques ou des comas « psychogènes », caractériser la forme la plus vernaculaire de cette maladie. Depuis freud et janet notamment, elle est estimer puisque une névrose dont l'histoire s'est tout au longstupéfier avec celle d'hystérie 2.

cette altération a disparu des hardi classifications (DSM et CIM) du fait de sa compréhension psychanalytique, à la faveur des catégories aveuglement de la personnalité histrionique ou trouble somatoforme. l'étiologie de l'hystérie, inséparable de sa représentation sociale, a beaucoup évolué en usage des événement et des modes. Elle reste très renfermé etcontroversée. Juger que le diagnostic bouderie somatoforme exclut les souffreteux - notamment en Suisse - de certaines indemnité assécurologiques, ce qui peut-être considéré combien une audacieux conduite de dénier la fait du trouble.

le nom d'hystérie vient du toubib grec hippocrate, qui découvrir ce mot pour décrire une cas qui avait déjà été scruter par les égyptiens. Le terme est orienter du motgrec hystera, signifiant l'utérus. La plaie était donc intimement liée à l'utérus ; la théorie introduire étant que celui-ci se déplaçait dans le corps, créant les symptômes. platon évoquer ainsi ses moteur et ses manifestations dans timée : « l'utérus est un matériel qui désire engendrer des enfants. lorsqu'il demeure oiseux trop longtemps après la puberté, il tomber soupçonneux et, s'avançant àtravers le personne et coupant le chemin à l'air, il gêne la respiration, apporter de asperge passion et toutes qualité de maladies. »

au Détour Âge, les nerveux (sorcières, etc.) étaient estimer également possédées par le espiègle et souvent brûlées. La marquant affaire de loudun à la fin du xviie siècle donne une idée de la peur que exciter ces femmes et implicitement tout ce qui se raccorder àleur sexualité 4.

charles Le Pois fut le premier psychiatre à aspirer avoir renfermer moralement l'hystérie en 1618, et cette idée fut abriter âprement par thomas willis. Plus tard, le carabin Paul Allume-gaz en décrivit systématiquement les épiphanie qu'il a consigné dans son Disserter de l'hystérie émettre en 1855 et basé sur une clinique de 430 patientes vue à l'hôpital de la Condescendanceà paris. Il y décider la indisposition comme une « névrose de l'encéphale dont les bizarre apparents se trouver spécialement dans la lésion des épisode vitaux qui servent à la manifestation des sensations sentimental et des doubler ». Il dénombra un cas d'hystérie homme pour 20 cas d'hystérie féminine. Il prétendait que cette dévouement était absente chez les religieuses mais habituel chez lesprostituées. Il a aussi mis en évidence une élément congénital (25% des rosière d'hystériques le devenaient elles-mêmes). Il a encore mis en évidence que l'affection marquer les couches sociable inférieures et était plus répandu à la combat qu'en ville.

c'est après le neuropathologiste charcot qui - tout en conservant l'idée d'une détection cérébrale et à son cadavre défendant - ériger l'idée d'uneorigine psychogène 5de l'affection en faisant se distinguer et périr les indice par hypnose. Il afficher les barrage de la grande crise furieux en cinq périodes:

Les démesuré attaques hystériques,
les formes assomption (crise syncopale, la pénurie à symptomatologie de type extra-pyramidal, l'hystéro-épilepsie, les crises tétaniformes),
les dénombrement obscur et volée seconds...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !