L'hystérie à mythes, surnaturel [3], médecine, névrologie et aliénisme définition de l'hystérie consacrer par antoin

1370 mots 6 pages
l'hystérie au milieu de mythes, sorcellerie [3], médecine, neurologie et psychiatrie

La définition de l'hystérie confier par antoine porot est : « une capacité moral particulière, tantôt parlementaire et permanente, tantôt passager et passagère, qui portique certains sujets à mettre en valeur des couleur d'infirmité extérieur de maladies somatiques ou d'états psychopathologiques. »1. l'association de manifestations permanentes ou récurrentes, continuellement des paralysies, des effarement de la parole ou de la sensibilité, et d'autres transitoires, tels que des marasme pseudo-épileptiques ou des comas « psychogènes », caractériser la forme la plus vernaculaire de cette maladie. Depuis freud et janet notamment, elle est estimer puisque une névrose dont l'histoire s'est tout au long stupéfier avec celle d'hystérie 2.

cette altération a disparu des hardi classifications (DSM et CIM) du fait de sa compréhension psychanalytique, à la faveur des catégories aveuglement de la personnalité histrionique ou trouble somatoforme. l'étiologie de l'hystérie, inséparable de sa représentation sociale, a beaucoup évolué en usage des événement et des modes. Elle reste très renfermé et controversée. Juger que le diagnostic bouderie somatoforme exclut les souffreteux - notamment en Suisse - de certaines indemnité assécurologiques, ce qui peut-être considéré combien une audacieux conduite de dénier la fait du trouble.

le nom d'hystérie vient du toubib grec hippocrate, qui découvrir ce mot pour décrire une cas qui avait déjà été scruter par les égyptiens. Le terme est orienter du mot grec hystera, signifiant l'utérus. La plaie était donc intimement liée à l'utérus ; la théorie introduire étant que celui-ci se déplaçait dans le corps, créant les symptômes. platon évoquer ainsi ses moteur et ses manifestations dans timée : « l'utérus est un matériel qui désire engendrer des enfants. lorsqu'il demeure oiseux trop longtemps après la puberté, il tomber soupçonneux et, s'avançant à

en relation

  • L'hystérie parmi mythes, prestige [3], médecine, neurologie et psychiatrie
    1366 mots | 6 pages
  • L'hystérie entre mythes, sorcellerie [3], médecine, neurologie et psychiatrie
    17779 mots | 72 pages