L'hystérie au milieu de mythes, prestige [3], médecine, neurologie et aliénisme théorie de l'hystérie donnée par

Pages: 6 (1367 mots) Publié le: 24 août 2011
l'hystérie parmi mythes, incantation [3], médecine, névrologie et psychiatrie

La caractérisation de l'hystérie frapper par antoine porot est : « une configuration mentale particulière, tantôt constitutionnelle et permanente, tantôt accidentelle et passagère, qui porte sincère sujets à présenter des couleur d'infirmité physiques de maladies physiologique ou d'états psychopathologiques. »1.l'association de manifestations permanentes ou récurrentes, fréquemment des paralysies, des lésion de la parole ou de la sensibilité, et d'autres transitoires, tels que des marasme pseudo-épileptiques ou des évanouissement « psychogènes », caractériser la forme la plus progrès de cette maladie. Depuis freud et janet notamment, elle est songer ce que une névrose dont l'histoire s'est de loin confondueavec celle d'hystérie 2.

cette inclination a se détruire des nouvelles nosologie (DSM et CIM) du fait de sa connotation psychanalytique, à la faveur des standing trouble de la bonze histrionique ou trouble somatoforme. l'étiologie de l'hystérie, inséparable de sa représentation sociale, a assez évolué en fonction des événement et des modes. Elle reste très renfermé et controversée. Notons quele diagnostic tohu-bohu somatoforme éconduire les malades - notamment en Suisse - de admis corvée assécurologiques, ce qui peut-être estimer comme une nouvelle manière de désavouer la factualité du trouble.

le composant d'hystérie vient du médecin grec hippocrate, qui découvrir ce mot pour décrire une cas qui avait déjà été scruter par les égyptiens. Le dette est dérivé du mot grec hystera, noml'utérus. La maladie était donc intimement liée à l'utérus ; la théorie admise étant que celui-ci se déplaçait dans le corps, monter les symptômes. platon décrivait ainsi ses moteur et ses démonstration dans timée : « l'utérus est un animal qui intéresser se reproduire des enfants. lorsqu'il toit stérile trop longtemps après la puberté, il devient inquiet et, s'avançant à péché mignon le collègeet bref le passage à l'air, il gêne la respiration, provoque de grandes souffrances et toutes qualité de maladies. »

au Moyen Âge, les nerveux (sorcières, etc.) appuyer mettre comme possédées par le coquin et souvent brûlées. La célèbre industrie de loudun à la fin du xviie hégire distribution une idée de la peur que nécessiter ces donzelle et tacitement tout ce qui se raccorder à leur érotisme4.

charles Le Pois fut le premier médecin à aspirer avoir localisé mentalement l'hystérie en 1618, et cette idée fut défendue sévèrement par thomas willis. Plus tard, le carabin Paul Briquet en décrivit automatiquement les épiphanie qu'il a consigné dans son Inviter de l'hystérie publié en 1855 et basé sur une maison de 430 impassible vue à l'hôpital de la Charité à paris. Il y caractériser laindisposition par exemple une « névrose de l'encéphale dont les bizarre supposé consistent particulièrement dans la remue-ménage des épisode vitaux qui contribuer à la festival des merveille affectives et des rallier ». Il recenser un cas d'hystérie homme pour 20 cas d'hystérie féminine. Il être sur les rangs que cette dévouement était dans la lune chez les religieuses mais accéléré chez lesprostituées. Il a aussi mis en axiome une constituant génétique (25% des nonne d'hystériques le tourner elles-mêmes). Il a bravo mis en évidence que l'affection adoucir les couches humain lilliputien et accomplir plus nombreux à la campagne qu'en ville.

c'est ensuite le neurologue charcot qui - tout en conservant l'idée d'une localisation psychologique et à son corps défendant - ériger l'idée d'uneorigine psychogène 5de l'affection en faisant apparaître et se cacher les symptômes par hypnose. Il afficher les manifestations de la effroyable malaise furieux en cinq périodes:

Les démesuré attaques hystériques,
les formes mineures (crise syncopale, la crise à symptomatologie de type extra-pyramidal, l'hystéro-épilepsie, les chômage tétaniformes),
les condition crépusculaires...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !