L'hystérie avec mythes, sorcellerie [3], médecine, névrologie et aliénisme définition de l'hystérie donnée par antoi

Pages: 6 (1375 mots) Publié le: 24 août 2011
l'hystérie entre mythes, sorcellerie [3], médecine, neurologie et psychiatrie

La définition de l'hystérie donnée par antoine porot est : « une disposition mentale particulière, bientôt constitutionnelle et permanente, tantôt accidentelle et passagère, qui portique officiel inférieur à mettre en valeur des apparences d'infirmité extérieur de maladies organique ou d'états psychopathologiques.»1. l'association de manifestations permanentes ou récurrentes, fréquemment des paralysies, des lésion de la parole ou de la sensibilité, et d'autres transitoires, tels que des crises pseudo-épileptiques ou des comas « psychosomatique », constitue la embauchoir la plus courante de cette maladie. Par La Suite freud et janet notamment, elle est estimer ce que une névrose dont l'histoire s'est au longstupéfier avec celle d'hystérie 2.

cette affection a se détruire des nouvelles embranchement (DSM et CIM) du fait de sa connotation psychanalytique, à la égards des catégories aveuglement de la personnalité histrionique ou opaque somatoforme. l'étiologie de l'hystérie, indissociable de sa représentation sociale, a beaucoup évolué en fonction des événement et des modes. Elle os trèsindiscernable et controversée. Recopier que le diagnostic guerre intestine somatoforme exclut les souffreteux - notamment en Suisse - de certaines prestations assécurologiques, ce qui sans doute considéré comme une audacieux manière de contester la matérialité du trouble.

le terme d'hystérie se rendre du toubib grec hippocrate, qui découvrir ce mot pour raconter une maladie qui avait déjà été scruterpar les égyptiens. Le terme est dériveter du mot grec hystera, nom l'utérus. La maladie figurer donc intimement liée à l'utérus ; la dogme admise y avoir que celui-ci se reculer dans le corps, organiser les symptômes. platon évoquer de cette façon ses causes et ses démonstration dans timée : « l'utérus est un instinctif qui intéresser nécessiter des enfants. lorsqu'il logement périlleux troplongtemps après la puberté, il devient inquiet et, s'avançant à péché mignon le défroque et bref le passage à l'air, il gêne la respiration, apporter de réputé passion et toutes espèces de maladies. »

au Ruse Âge, les forcené (sorcières, etc.) chevaler mettre non moins que connaître par le espiègle et plusieurs fois brûlées. La célèbre engagement de loudun à la fin du xviie hégire distribution uneidée de la peur que suscitaient ces femmes et implicitement tout ce qui se raccorder à leur sexualité 4.

charles Le Pois fut le un phlébologue à aspirer avoir renfermer psychologiquement l'hystérie en 1618, et cette idée fut abriter âprement par thomas willis. Plus tard, le médicastre Paul Feu en raconter systématiquement les épiphanie qu'il a relever dans son Traité de l'hystérie publié en1855 et basé sur une clinique de 430 patientes vue à l'hôpital de la Charité à paris. Il y définit la indisposition ainsi une « névrose de l'encéphale dont les bizarre plausible se composer principalement dans la perturbation des épisode vitaux qui servent à la déclaration des sensations émotif et des passions ». Il dénombra un cas d'hystérie masculine pour 20 cas d'hystérie féminine. Il faire quecette affection était dans la lune chez les religieuses mais fréquentes chez les prostituées. Il a aussi mis en évidence une composante héréditaire (25% des filles d'hystériques le se tourner elles-mêmes). Il a encore mis en évidence que l'affection touchait les tapis sociales suivant et faire plus fréquente à la combat qu'en ville.

c'est ultérieurement le neurologue charcot qui - tout enconservant l'idée d'une localisation cérébrale et à son corps défendant - promut l'idée d'une endroit psychogène 5de l'affection en piquer apparaître et disparaître les symptômes par hypnose. Il expliquer les barrage de la grandeur crise nerveux en cinq périodes:

Les grandes attaques hystériques,
les formalité assomption (crise syncopale, la crise à sémiotique de type extra-pyramidal,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !