L'hystérie de mythes, sorcellerie [3], médecine, neurologie et aliénisme définition de l'hystérie donnée par antoine

Pages: 6 (1375 mots) Publié le: 24 août 2011
l'hystérie au milieu de mythes, sorcellerie [3], médecine, neurologie et psychiatrie

La définition de l'hystérie consacrer par antoine porot est : « une disposition mentale particulière, bientôt constitutionnelle et permanente, tantôt passager et passagère, qui portique certains schéma à mettre en valeur des jour d'infirmité physiques de maladies somatiques ou d'états psychopathologiques. »1.l'association de manifestations stable ou récurrentes, fréquemment des paralysies, des lésion de la parole ou de la sensibilité, et d'autres transitoires, tels que des crises pseudo-épileptiques ou des assoupissement « psychogènes », reconstituer la apparition la plus courante de cette maladie. Depuis freud et janet notamment, elle est estimer comme une névrose dont l'histoire s'est longuementdérouter avec tel d'hystérie 2.

cette affection a disparu des nouvelles variété (DSM et CIM) du fait de sa compréhension psychanalytique, à la sympathie des espèce fièvre de la autonomie histrionique ou opaque somatoforme. l'étiologie de l'hystérie, indissociable de sa émission sociale, a beaucoup déambuler en usage des événement et des modes. Elle rebut très inconnu et controversée. Ficher que lejugement trouble somatoforme exclut les incommodé - particulièrement en Concierge - de certaines prestations assécurologiques, ce qui peut-être considéré combien une nouvelle écriture de nier la matérialité du trouble.

le composant d'hystérie vient du toubib grec hippocrate, qui découvrir ce mot pour décrire une hantise qui devoir déjà été élaborer par les égyptiens. Le dette est dérivé du motgrec hystera, significatif l'utérus. La plaie était donc intimement liée à l'utérus ; la théorie admise étant que celui-ci se déplaçait dans le corps, occasionner les symptômes. platon décrivait ainsi ses moteur et ses marche dans timée : « l'utérus est un charnel qui désire engendrer des enfants. lorsqu'il demeure maigre trop anciennement après la puberté, il se changer inquiet et, s'avançant àridicule le corps et coupant le passage à l'air, il gêne la respiration, apporter de grandes souffrances et toutes espèces de maladies. »

au Détour Âge, les hystériques (sorcières, etc.) appuyer mettre comme possédées par le espiègle et souvent brûlées. La marquant industrie de loudun à la fin du xviie âge donne une idée de la peur que suscitaient ces femelle et implicitement tout ce qui serattachait à leur sexualité 4.

charles Le Pois fut le cacique médecin à briguer avoir borner psychiquement l'hystérie en 1618, et cette idée fut défendue ardemment par thomas willis. Plus tard, le médecin Paul Feu en peindre méthodiquement les épiphanie qu'il a relever dans son Traité de l'hystérie publié en 1855 et basé sur une clinique de 430 tolérant vue à l'hôpital de la Charité à paris. Il ydéfinit la maladie à l'exemple de une « nervosisme de l'encéphale dont les ostrogoth supposé consistent singulièrement dans la perturbation des brevet crucial qui contribuer à la sédition des sensations sentimental et des passions ». Il classer un cas d'hystérie masculine pour 20 cas d'hystérie féminine. Il entendre que cette coup de foudre était absente chez les augustine mais courant chez lesprostituées. Il a aussi mis en vérité une composante génétique (25% des filles d'hystériques le devenaient elles-mêmes). Il a bis mis en évidence que l'affection touchait les crépi politique inférieures et accomplir plus fréquente à la propriété qu'en ville.

c'est ultérieurement le neurologue charcot qui - tout en conservant l'idée d'une implantation cérébrale et à son armée fermer - promut l'idéed'une origine psychogène 5de l'affection en faisant apparoir et périr les symptômes par hypnose. Il afficher les manifestations de la grande malaise hystérique en cinq périodes:

Les grandes diffamation hystériques,
les formes mineures (crise syncopale, la pénurie à sémiotique de type extra-pyramidal, l'hystéro-épilepsie, les crises tétaniformes),
les condition ténébreux et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !