L'idée de premier homme a t-elle un sens ?

4651 mots 19 pages
De tout temps, les hommes se sont interrogés sur leur Origine, ils ont tenté de comprendre d'où ils venaient, ils se sont demandés qui était le premier d'entre eux, et donc, qui était le premier homme. Nous pourrions alors nous demander si cette idée de premier homme a un sens ? Est-il possible d'accorder de l'importance à ce concept ? Cette idée de premier homme, en tant qu'être appartenant à l'espèce humaine, a t-elle une raison d'exister, une signification ? Comment peut-on interpréter cette idée de premier homme ?
Nous verrons tout d'abord qu'il existe un premier homme au sens religieux et scientifique, mais que le premier homme est en fait le deuxième. Ensuite nous tenterons d'expliquer pourquoi le premier homme est en fait le dernier. Pour finir, nous verrons en quoi l'idée de premier homme (et ce qu'elle implique), nous permet de dire que le premier homme n'a en fait jamais existé.

Lorsque l'on parle de premier homme, celui qui nous vient directement à l'esprit, c'est Adam. Ce dernier serait, au sens religieux, le premier homme, le premier d'une longue lignée humaine. Prenons un extrait biblique de Samuel Cahen (traduction juive de 1831) sur la création d'Adam :

« Dieu créa l’homme selon son image: c’est à l’image de Dieu qu’il le créa, il les créa mâle et femelle » Livre 1, verset 27

Dans cette traduction, l'homme nous apparaît déjà comme un être de dualité avec une instance mâle et femelle. Il est important de souligner ici, la création de l'homme directement au pluriel, « il le créa » et immédiatement après, « il les créa ». L'homme mâle et l'homme femelle, sont créés en même temps, comme un double, dans cette traduction biblique, le premier homme est aussi le deuxième. Par la suite, Dieu se rendit compte que malgré la dualité intérieur propre à l'homme, dualité caractérisée par une instance mâle et une femelle, l'homme a aussi besoin de compagnie, de vivre avec d'autres afin de se connaître, de se reconnaître. En effet, ici l'adam ne se

en relation

  • Dissert
    2720 mots | 11 pages
  • Droit
    2922 mots | 12 pages
  • Explication d'un extrait de fantine
    4443 mots | 18 pages
  • L'idée d'égale dignité est-elle une imposture?
    1567 mots | 7 pages
  • La réalité du sujet
    3244 mots | 13 pages
  • Suffit-il d'être juste pour obéir aux lois ?
    1175 mots | 5 pages
  • Fggh
    1527 mots | 7 pages
  • Merleau ponty signes- philosophie
    1351 mots | 6 pages
  • Le testament de Vilon : strophe 35 à 39
    2295 mots | 10 pages
  • Dans quelle mesure écrire l'histoire?
    583 mots | 3 pages