L'identité et son double chez calderon

3035 mots 13 pages
Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux disait jadis une inscription placée sur le fronton du temple de Delphes. Sans repères autres que soi-même, sans contact sérieux avec la civilisation, impossible de se connaître profondément. « Nous vivons dans une illusion »[1], c'est la conclusion à laquelle arrivera Sigismond après la connaissance de ses racines. La vie est un songe, pièce de théâtre la plus réputée de l'oeuvre de Pedro Calderon de la Barca, expose la vie en tant qu'illusion. Par la démonstration de pairs, de doubles et de structures formelles symétriques, cette oeuvre célèbre écrite pendant le Siècle d'Or espagnol propose une interprétation métaphysique du monde. À partir de cette dualité que nous remarquons d'abord au niveau des personnages, nous retracerons graduellement de semblables répercussions au fil du texte jusqu'à l'exposition d'une facette propre au Théâtre du Monde.

D'abord, il est intéressant de regarder, comment le personnage de Rosaura, la première à se présenter sur scène, confirme cette dualité fondamentale de l'oeuvre qui fait de la pièce un répétitif va-et-vient entre réalité et tromperie. Manifestement, Rosaura incarne l'idée du double en présentant la coexistence de deux genres ; l'un véritable est dissimulé, l'autre trompeur est apparence. Elle présente une identité masquée ; sa féminité volontairement travestie, elle personnifie en quelque sorte la coexistence du véridique et du leurre. La question est nécessairement tourmentante : la vie est-elle une illusion en tout et pour tout qui constamment nous sépare de la reconnaissance d'une vérité voilée ?

L'habit d'homme que Rosaura revêt confond Sigismond dès les premières pages de l'oeuvre. C'est cette fausse apparence qui permet à ce dernier de s'identifier profondément à Rosaure : « Ta voix m'attendrit, ta présence me surprend, ta voix m'impose et me trouble.» [2] Ces deux derniers personnages, de par leur réalité masculine, s'exposent comme des êtres

en relation

  • Feint astrologue
    5755 mots | 24 pages
  • relation maitre valets
    1150 mots | 5 pages
  • Aspects culturels du comportement mafieux
    8158 mots | 33 pages
  • frida Kahlo
    2407 mots | 10 pages
  • Maitre et valet
    1737 mots | 7 pages
  • Peut-on ne pas être soi-même ?
    4487 mots | 18 pages
  • Le dormeur éveillé - proust et les mille et une nuits
    3250 mots | 13 pages
  • Les Figures Du Moi
    3544 mots | 15 pages
  • La comédie classique en france
    4268 mots | 18 pages
  • Valle inclan
    9935 mots | 40 pages