L'ile au trésor - r.l.stevenson

69095 mots 277 pages
Robert Louis Stevenson

L’Île au Trésor

Traduction Jean-Jacques Greif

jjgreif.com

2 L’Île au Trésor

À l’acheteur hésitant Si des histoires de marins sur des airs de marins Tempête et aventure, chaleur et froid, Si goélettes, îles et renégats Et flibustiers, or enfoui, Et toute la vieille aventure, redite À l’ancienne, exactement, Peuvent plaire, comme ils me plaisaient jadis, Aux enfants plus malins d’aujourd’hui : – Ainsi soit-il, et à l’attaque ! Sinon, Si la jeunesse studieuse n’a plus faim, Ayant oublié ses anciens appétits, De Kingston ou Ballantyne le valeureux, Ou de Cooper* des bois et des vagues : Ainsi soit-il aussi ! Et que mes pirates Et moi-même partagions la tombe Où ils reposent avec leurs créations !

William Kingston (1814-1880) et Robert Ballantyne (1825-1894) étaient des auteurs célèbres de romans d’aventure pour les garçons. Seul James Fenimore Cooper (1789-1851), qui a écrit Le dernier des Mohicans, est encore connu aujourd’hui.

*

3 L’Île au Trésor

À S. L. O.,* Un gentleman américain, Ayant été conçu en accord avec son goût classique, Le récit qui suit est maintenant, En reconnaissance de maintes heures délicieuses, Et avec les vœux les plus affectueux, Dédié Par son ami dévoué, L’auteur.

*

Lloyd Osbourne, le fils de Fanny Stevenson. Voir postface.

4 L’Île au Trésor

Première partie Le vieux flibustier
Chapitre 1 Le vieux loup de mer à “L’Amiral Benbow”* Le sieur Trelawney, le docteur Livesey et le reste de ces messieurs m’ayant demandé de noter toute l’histoire de l’Île au Trésor, du début jusqu’à la fin, sans rien omettre si ce n’est l’emplacement exact de l’île, et cela seulement parce qu’il s’y trouve encore du trésor, je prends ma plume en cette année de grâce 17—, et je reviens au temps où mon père tenait l’auberge de “L’Amiral Benbow” et où le vieux marin balafré est venu loger sous notre toit. Je me souviens de lui comme si c’était hier, avançant à pas lourds vers la porte de l’auberge, suivi par

en relation

  • Bilan_Vendredi_ou_la_vie_sauvage
    587 mots | 3 pages
  • Vendredi ou la vie sauvage
    598 mots | 3 pages
  • dissertation bcp
    4035 mots | 17 pages
  • Le roman d'apprentissage: vendredi ou la vie sauvage
    8490 mots | 34 pages
  • Exotisme
    19983 mots | 80 pages
  • Analyse d'une image de presse
    174489 mots | 698 pages