L'insécurité dans la presse

262 mots 2 pages
III) L’insécurité dans les médias

1) Dans la presse

Courbes subversives contre "effet torche"

La question de l’insécurité a été (et est encore) très présente dans la Presse : les médias eux-mêmes ont pu parler de l’omniprésence du thème en leur sein, cela en insistant sur TF1 qui a relayé la « psychose » pour des raisons qui paraissent bien plus proches de la foi en l'audimat et de l’intérêt marchand que d'un quelconque devoir d'information. Mais TF1 est un peu « l’arbre qui cache la forêt ». On crie alors à juste titre aux effets dramatiques de la marchandisation de l’information, cela sans cependant en voir la permanence dans le traitement de l’actualité par l’ensemble des médias.

Le principe de la surenchère mercantile entre médias prend bien souvent la forme de ce que nous avons convenu d'appeler « l’effet torche » : on constate un traitement de l’information qui se réduit à une focalisation intense, plus ou moins fidèle à la réalité, sur des sujets dont le potentiel sur le marché de l’information est le principal intérêt pour les journalistes.

C'est le constat que l’on peut tirer de l’analyse des deux graphiques ci-joints (établis par nos soins). Ces derniers présentent le nombre d’articles traitant directement de l’insécurité en France de Janvier à juillet 2002 dans « Le Monde » et dans « Libération »[1].

[pic]

Globalement, ces 2 courbes renvoient à la présence constante du thème de l’insécurité dans la Presse durant la longue période des élections présidentielles.

en relation

  • Dissertation dialectique
    2594 mots | 11 pages
  • Medias et sentiment d'insecurite
    6272 mots | 26 pages
  • Rapport final analyse des marchés agricoles
    2364 mots | 10 pages
  • metexl04
    6796 mots | 28 pages
  • Loltgggg
    3225 mots | 13 pages
  • Le marketing social au service de la sécurité routière
    2695 mots | 11 pages
  • L influence des media sur le monde politique
    1885 mots | 8 pages
  • La sécurité routiere
    3969 mots | 16 pages
  • FICHE DE LECTURE
    2289 mots | 10 pages
  • alter eco délinquance mesure
    2868 mots | 12 pages