L'insoutenable légèreté de l'être

6863 mots 28 pages
« L’insoutenable légèreté de l’être » de Kundera

1 Décrivez le caractère du personnage de TOMAS

Tomas est un des principaux caractères du livre. Il est chirurgien (ensuite laveur de vitres et enfin camionneur) libertin vivant à Prague qui, paradoxalement, tombe amoureux de Tereza. Il la rencontre tout par hasard et pour la première fois dans un petit café de campagne, où elle était serveuse. On pourrait décrire Tomas comme une personne qui porte deux masques : d’une part, le masque de Don Juan, qui s’explique par ses multiples aventures avec d’autres femmes et son leitmotiv qui est « einmal ist keinmal ». Il est sans fin en quête des femmes : « la poursuite de l’inimaginable ». Entre les quelques deux cents femmes qu’il a connues il y a une ressemblance presque parfaite, mais un pourcentage infinitésimal de différence. D’autre part, il porte le masque de Tristan qui est le symbole de son amour pour Tereza, qu’il a épousé plutôt par compassion que par pitié. Il ne veut plus la blesser et donc changer sa conduite, mais il y réussit à peine. Le choix entre l’amour pour sa femme et son comportement libertin est difficile. Sa maîtresse favorite s’appelle Sabina, artiste par excellence et libertine.

2 Décrivez le caractère du personnage de TEREZA

Tereza est un des principaux caractères du livre. Elle est une ancienne serveuse d’un petit café de campagne où Tomas l’a rencontrée. Après la rencontre elle sera successivement serveuse, photographe et femme de ferme. La belle Tereza est, sans aucun doute, le personnage le plus moral du livre. Elle est le prototype d’une femme monogame ce qui fait qu’elle aime Tomas d’un amour pur et jaloux (de ses maîtresses). Sa jalousie, domptée le jour, se réveille la nuit, déguisée en cauchemars. Elle sait qu’elle est devenue une gêne pour Tomas : elle dramatise tout et elle ne voit plus la légèreté et la satisfaction de l’amour. Avant qu’elle ait rencontré Tomas, elle vivait chez sa mère qui se

en relation

  • L'insoutenable légereté de l'être
    257 mots | 2 pages
  • L'insoutenable légèreté de l'être
    6658 mots | 27 pages
  • L'insoutenable légèreté de l'être
    371 mots | 2 pages
  • Courte analyse de l'insoutenable légèreté de l'être
    759 mots | 4 pages
  • Compte-rendu "l'insoutenable légèreté de l'être"
    697 mots | 3 pages
  • Courte analyse de l'insoutenable légèreté de l'être
    411 mots | 2 pages
  • L'Insoutenable Légèreté de l'être est un roman de Milan Kundera, écrit en 1982 et publié pour la première fois en 1984 en France.
    4334 mots | 18 pages
  • Madame Bovary de Vincente Minnelli
    1275 mots | 6 pages
  • Document français
    1475 mots | 6 pages
  • Kundera, identité
    3568 mots | 15 pages