L'instabilite du directoire: causes et manifestations

3502 mots 15 pages
Ass. plen., 6 avril 2007

Les XIXe et le XXe siècles ont été marqués par une multiplication du nombre des accidents liés à l’industrialisation, au développement des machines et de la circulation routière. Or la volonté de trouver un débiteur susceptible d’indemniser les victimes a conduit à la création des régimes de responsabilité sans faute. A titre d’exemple, on peut citer le régime de responsabilité des employeurs établi par une loi de 1898, et plus récemment le régime de responsabilité du fait des accidents de la circulation.
Deux arrêts d’assemblée plénière du 6 avril 2007 – dont celui soumis à notre étude – illustrent la mise en œuvre du régime de responsabilité particulier introduit en droit français par la loi du 5 juillet 1985. La responsabilité du fait des accidents de la circulation présente des particularités notamment au niveau de l’indemnisation des victimes ; cette loi a effectivement été adoptée pour créer un régime de surprotection favorable aux victimes.

En l’espèce, une collision s’est produite entre un véhicule automobile et une motocyclette venant en sens inverse. Pour obtenir une indemnisation de son préjudice, le conducteur de la motocyclette assigne le conducteur de l’automobile et son assurance en réparation. Le conducteur de l’automobile fait valoir que le droit à réparation du motocycliste ne peut être intégral, dès lors que ce dernier était sous l’emprise de l’alcool et avait commis un excès de vitesse. L’arrêt rendu par la Cour d’appel d’Aix-en-Provence le 6 octobre 2004 est contesté par le conducteur de la voiture. Ce dernier forme un pourvoi en cassation. Dans son pourvoi, le conducteur de l’automobile reproche à l’arrêt de la cour d’appel d’admettre l’intégralité du droit à réparation du motocycliste. En premier lieu il estime qu’en conduisant avec un taux d’alcoolémie supérieur au seuil légal, le motocycliste a commis une faute en relation avec son dommage de nature à exclure ou à limiter son droit à

en relation

  • L’instabilité du directoire, causes et manifestations.
    4290 mots | 18 pages
  • Instabilité du directoire: causes et manifestations
    4049 mots | 17 pages
  • Plan histoire du droit l1
    1192 mots | 5 pages
  • La séparation des pouvoirs, un mythe dépassé?
    7477 mots | 30 pages
  • intro au droit constit
    6758 mots | 28 pages
  • Résumé histoire des institutions après 1789
    16044 mots | 65 pages
  • La guerre froide
    6897 mots | 28 pages
  • La conduite du changement
    5019 mots | 21 pages
  • Napoléon
    3960 mots | 16 pages
  • Vie politique française
    11759 mots | 48 pages