L'intimitée est elle surexposée?

Pages: 3 (704 mots) Publié le: 29 avril 2010
Expression personnelle
Notre société est en perpétuelle évolution, cherchant toujours à obtenir de plus en plus de liberté. D'ailleurs, les mœurs n’ont cessé de s’assouplir au cours de cesdernières décennies.
Par conséquent, peut-on dire que l’intimité de chacun est de plus en plus exposée aux yeux de la société ?
Voyons ensemble quels sont les moyens de cette surexposition et est-ellevraiment nouvelle ?
Il est vrai que l’on peut constater ces dernières années, une évolution très rapide en ce qui concerne le comportement de chacun fasse à sa propre intimité. Les tabous sont demoins en moins existants. De nos jours, tout sujet peut faire débat sans qu’il y ait de gêne outre mesure. A l’heure d’internet, tout le monde peut exposer sa vie au grand public à l’aide d’un « blog »,d’une messagerie, d’un forum (ou autre moyens présent sur internet).Alors la question est posée, pourquoi ces personnes – et pas seulement les jeunes gens – éprouvent-elles le besoin de raconter leurvie, parfois dans leurs détails les plus intimes ? Il est évident que certains le font par recherche de notoriété – appelé communément « people » ou « jet7 » – mais la plupart sont anonymes et n’ontpas ce but. Ce lever de voile sur leur vie privée peut-être presque qualifié de gratuit. Une façon comme une autre de discuter, de partager. On peut apercevoir sur des sites tels que « Facebook » -les RG d’internet - tous les détails de la vie de Paul ou Jacques, sans leur consentement d’ailleurs. Bien que ce genre de site crée manifestement du tort à ses protagonistes, leur expansion restedynamique, un phénomène de société de plus en plus ancré dans les habitudes des français. Ce genre de pages web connaît un tel engouement parce qu’elles sont accessibles à tout un chacun et permettent dese mettre en avant un peu comme les « idoles » de la télé réalité. Ce besoin incessant de reconnaissance, de faire valoir l’intérêt particulier de sa propre vie résulte sans doute du comportement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !