L'islam et le commerce (extrait de mon résumé à partir du livre "l'islam" de claude cahen

Pages: 14 (3288 mots) Publié le: 17 mars 2011
11. Le Commerce Internationale :

a. L’islam et le commerce :
-------------------------
L’historien Pirenne prétend que l’islam hostile au commerce et le fait qu’elle ait scindé la méditerranée en deux, a non seulement ruiné le commerce nord ouest européen mais l’a aussi contraint à réorganiser son économie sur une base agricole. Sture Bolin et Maurice Lombard estiment aucontraire que c’est à l’Islam que l’Europe, depuis les carolingiens, doit son réveil économique.
Il est donc utile de déterminer si les conquêtes arabes ont influencé les affaires dans nos régions.

Certes, tout mouvement politico – économique, voire même les guerres, qui se sont passés dans le bassin méditerranéen, pouvait être la cause de crises ailleurs. En réalité, à la situationnouvelle doit répondre des dispositions nouvelles. Il fallut donc s’adapter et ce fut déjà le cas vers l’an 800 au plus tard.

Les activités commerciales s’étaient non seulement rétablies mais s’étaient aussi accrues. Il faut toutefois admettre que l’activité marchande eut très bien s’orienter plus d’un côté que de l’autre. Bien sûr, cela dépend aussi de la conjoncture et non de la politique ou de laphilosophie de l’empire islamique. Si la facilité linguistique facilite les échanges, cela n’empêche pas la circulation des gens et de confessions variées. L’islam, comme doctrine, s’occupe fort peu du grand commerce.

b. Les routes de mer et de terre :
--------------------------------
Nous décrirons les voies commerciales à partir de l’Irak, principale plaque tournante du commerce.

Lesvoies maritimes :
…………………………………………………
Tout d’abord, voyons ce qu’il en est des voies unissant le golfe persique à l’extrême Orient. La prédominance des marchands de l’ex-territoire sassanide ne fut pas sérieusement ébranlée par le régime omeyyade, qui n’avait guère de produits à acheminer vers les grands centres d’appel méditerranéen. Les principaux ports d’embarquements sont Basra et Siraf.

Leport de Basra (anciennement Obollah) présentait un inconvénient : celui d’obliger les navires à un long trajet de bas-fond depuis l’extrémité du Golfe jusqu’aux abords de l’embouchure de l’Euphrate. Par contre, le dépôt de marchandises à Basra épargnait un difficile trajet continental aux marchands qui voulaient se rendre à Bagdad.

Le port de Siraf desservait l’Iran méridional puis les portsde l’Inde occidental. Les navires poursuivaient leur trajet vers Ceylan, où beaucoup s’arrêtaient là. D’autres cinglaient vers la péninsule de Malacca jusqu’à Qala (Nord de Singapour) et desservaient des ports indo-chinois. Ils leur arrivaient même de poursuivre leur route jusqu’à Canton, en Chine.

Au retour, les navires refaisaient le chemin inverse, mais avant de rejoindre Siraf, ils sedétournaient d’abord vers les Comores, le Nord de Madagascar, Mogadiscio (Somalie), Zanzibar (Tanzanie) et enfin Siraf.

A la fin du IXème siècle, la colonie commerciale proche orientale installée à Canton, fut détruite par suite de troubles en Chine. Il fut alors décidé que les navires musulmans limiteraient leur voyage à Qala, qui devint ainsi le port d’échange de marchandise avec la Chine.Régionalement, il y avait des relations commerciales entre Yéménites et Ethiopiens en Somalie. Dans ce cas, les bateaux remontaient simplement vers Djedda (port de La Mecque) mais ils ne naviguaient jamais jusqu’à Basra.

Avant le Xème, peu de bateaux égyptiens traversaient la mer Rouge d’un bout à l’autre. Ils se limitaient à alimenter Djebba en partant soit de Basra soit du port d’Egypte : Aydhab(côte égyptienne), ce qui était plus courant. Peu d’égyptiens dépassaient le Yémen.

En Méditerranée orientale, les deux grands ports étaient Constantinople et Alexandrie. Constantinople attirait les bateaux dans son propre port ou dans un des ports dépendant de son autorité. Cette situation fut une des causes du ralentissement des échanges Europe – Arabie par voie de mer. La maîtrise...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'islam a-t-il besoin de la démocratie? résumé
  • La laîcité face à l'islam
  • La laicité face a l'islam
  • La conversion à l'islam «pour les nuls»
  • Une introduction à l'islam
  • L'islam a travers le monde
  • Introduction à l'islam
  • L'islam face à la laicité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !