L'oeuvre européenne de talleyrand

4539 mots 19 pages
VERNÉ Bastien
Groupe 8
Licence 1 Histoire

L'oeuvre européenne de Talleyrand

"Certain prince qui n'est manchot que du pied, que je regarde comme un politique de génie et dont le nom grandira dans l'histoire" (Balzac). Talleyrand est en effet vu comme un politique émérite à l'image contrastée, grand nom de l'histoire, ayant assisté et participé successivement à la révolution, au directoire, au consulat, à l'empire, aux restaurations puis à la monarchie de Juillet, Talleyrand est une grande figure de la période la plus tourmentée de l'histoire de France. L'oeuvre européenne de Talleyrand peut en effet être délimitée chronologiquement de 1792, où il fut ambassadeur français des révolutionnaires en Angleterre jusqu'à son nouveau rôle d'ambassadeur français pour l'indépendance de la Belgique en 1830-1832.
Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, plus connu sous l'appelation "Talleyrand", est issu d’une famille de très vieille noblesse présente à la cour de Louis XV. Homme politique et diplomate français, il est né avec un pied bot le 2 février 1754 à Paris et est mort dans cette même ville le 17 Mai 1838. Ne pouvant envisager la carrière des armes, il est déchu par sa famille de son droit d’aînesse, il entre alors au séminaire de Saint-Sulpice en 1770 et est ordonné prêtre en 1779. Il devient en cette même année vicaire général du diocèse de Reims.
Évêque d’Autun en 1788, il est l'un des élus du clergé aux états généraux de 1789, et fut nommé membre du comité de la Constitution. C'est lui, qui le 4 novembre 1789 propose de mettre les biens du clergé à la disposition de la nation afin d'en améliorer ses finances en échange de rétribuer le clergé et d’assurer ses dépenses. Élu président de l’Assemblée en 1790, il célèbre la messe de la Fédération le 14 juillet au Champs de Mars. Il démissionne de son diocèse en janvier 1791, mais toujours évêque il sacre les premiers évêques "jureurs" dits "Talleyrandistes". Homme d’Église devenu député (du clergé) aux États

en relation

  • Congres de vienne
    9305 mots | 38 pages
  • momoi
    1223 mots | 5 pages
  • Jéfé
    1286 mots | 6 pages
  • La naissance de l'individualisme comtemportain et les maladies de l'âme
    875 mots | 4 pages
  • la france au 19eme siecle
    13197 mots | 53 pages
  • Aspirations liberales et nationales en europe de 1789 a 1849
    1133 mots | 5 pages
  • Le congrès de vienne
    2009 mots | 9 pages
  • Ll'équilibre européen au XIXè siècle
    25236 mots | 101 pages
  • Droit constitutionnelle
    5577 mots | 23 pages
  • Napoléonier
    2135 mots | 9 pages