L'oeuvre

1326 mots 6 pages
Alcool

La Consomation des jeunes

Boire de l'alcool pour s'évader. Beaucoup de jeunes associent l'alcool à la fête, symbole par excellence de la rupture avec le quotidien. Résultat: les ivresses ont augmenté en fréquence et concernent plus de jeunes qu'auparavant.
D'après un sondage établi par 1'IFOP en décembre 1999, 16% des jeunes s'étaient saoulés au cours du dernier mois. Un sur six, c'est beaucoup. Et parmi eux, 54% ont été ivres plus de deux fois. Pour un jeune sur dix, s'enivrer est en train de devenir une habitude ou presque....
De plus, il est reconnu que l'alcool lève les inhibitions et fait perdre la mesure.
En 1997, prés de 900 jeunes de 15 à 25 ans sont morts sur les routes, 3 300 ont été gravement blessés. Des accidents qui se produisent principalement la nuit et le week-end....
Globalement, la consommation des 15-25 ans stagne depuis le début des années 90. Mais, elle a chuté dans le reste de la population entre 1970 et aujourd'hui ! Plus ennuyeux encore, le nombre de jeunes consommateurs réguliers (qui boivent au moins une fois par semaine) a augmenté. Selon une récente enquête du Crédoc, 69% des 15/24;ans boivent systématiquement ou quasi - systématiquement de l'alcool lors des fêtes. La seule espèce de jeunes en voie de disparition, c'est ceux qui ne boivent jamais.
Les chiffres globaux masquent les grandes différences de comportement. Par exemple, les garçons abusent de l'alcool beaucoup plus que les filles (21% ont été ivres au cours du dernier mois contre 11% des filles). Pour assurer ou faire face aux difficultés, les filles recourent davantage aux tranquillisants et psychotropes.
De plus, une étude de Pierre Le Queau (Crédoc) dans son enquête auprès des 15/24 ans pour la Sécurité routière nous montre que les jeunes qui s'entendent mal avec leurs parents, qui viennent d'une famille monoparentale ou nombreuse, qui sont dans une période indécise, étudiants incertains sur leur orientation ou jeunes en recherche d'emploi vont se

en relation

  • L'oeuvre
    147088 mots | 589 pages
  • L'oeuvre
    2508 mots | 11 pages
  • L'oeuvre
    498 mots | 2 pages
  • L’oeuvre
    340 mots | 2 pages
  • L'oeuvre
    925 mots | 4 pages
  • L'oeuvre
    132784 mots | 532 pages
  • L'oeuvre
    329 mots | 2 pages
  • L'Oeuvre
    1235 mots | 5 pages
  • L'oeuvre
    764 mots | 4 pages
  • L'oeuvre
    278 mots | 2 pages