L'orient

Pages: 187 (46535 mots) Publié le: 31 janvier 2011
L'ailleurs de l'Orient : metadiégèse et signification dans le voyage en Orient de Nerval

Suivi de

Littérarité et anthropologie dans le Voyage en Orient de Nerval (1996)

Suivi de

Constantinople, miroir de l'orientalité ?

Guy Barthèlemy[1]

***

L'ailleurs de l'Orient : metadiégèse et signification dans le voyage en Orient[2] de Nerval

I - Problématique nervalienne del'Ailleurs

Le Voyage en Orient de Nerval constitue l'une des oeuvres les plus riches auxquelles ait donné lieu la grande vague d'"orientophilie" du XIXè siècle. L'importance de la question de l'identité dans l'écriture nervalienne rend aisément compréhensible l'importance que peut revêtir dans ce long récit le traitement de l'Altérité orientale. On peut dire schématiquement que Gérard, lenarrateur-personnage du Voyage en Orient poursuit le mirage d'un Ailleurs oriental et d'une Altérité orientale à laquelle il pourrait s'identifier (dans tous les sens du terme) dans le cadre d'une entreprise de rénovation de son être et de son existence.
Mais l'écriture du Voyage en Orient est dominée par la logique de l'Errance: l'Ailleurs oriental est toujours différé, sa véritable rencontre réservée à uneétape ultérieure; parallèlement, le récit promeut des instances, des situations, des scénarios qui sont censés autoriser ou incarner la rencontre de cet Ailleurs et de l'Altérité dont il est porteur, qui tous échouent dans ce rôle et sont alors remplacés par d'autres qui échouent également. Cette Errance, qu'il faut ne pas interpréter en référence à sa seule incidence spatiale, génère ainsi uneécriture ironique que caractérise par exemple la fréquence des tactiques de déprogrammation narrative, et qui entretient une relation d'homologie avec la perplexité du narrateur: celle-ci, bien plus qu'une situation psychologique momentanée, devient dans le Voyage en Orient la modalité dominante de la relation de Gérard avec l'Orient et explique l'incapacité dans laquelle il se trouve de tenir undiscours univoque sur l'Orient. La première fonction de l'Ailleurs oriental est ainsi à terme d'enseigner, contre tous les discours mythologiques et idéologiques, la complexité et l'hétérogénéité du réel, que le voyageur nervalien, déstabilisé par la situation de déterritorialisation qu'il connaît, intériorise alors comme une donnée problématique de la relation qu'il entretient globalement avec leréel.
L'Ailleurs oriental fait l'objet dès la première partie du Voyage en Orient d'une opération de déréalisation (à distance et grâce à la distance) qui lui permet de rallier d'emblée un régime d'euphorie (T.1, chap. 3, P. 65 ; Gérard est à Genève) :
" Où vais-je? Où peut-on souhaiter d'aller en hiver? Je vais au-devant du printemps, je vais au-devant du soleil .... il flamboie à mes yeux dansles brumes colorées de l'Orient "
Mais ce passage à la limite de l'imaginaire implique une perte de contact avec le principe de réalité, qui va faire retour pour se condenser sous le signe de la laideur et de la trivialité. Point ne sera besoin pour cela d'attendre l'arrivée en Orient: dès le chapitre 4 (éd. citée, T.1, P. 72), au moment où Gérard oppose la rêverie qu'a suscitée chez lui Constancevue de loin et la déception qu'il a éprouvée en se promenant dans ses rues, est mis en place le second terme de cette structure déceptive qui débouche toujours sur la réinscription dysphorique du personnage nervalien dans la réalité, lorsque la vocation auto-mystificatrice de l'imaginaire s'effondre :
" Aussi bien, c'est une impression douloureuse, à mesure que l'on va plus loin, de perdre,ville à ville et pays à pays, tout ce bel univers qu'on s'est créé jeune, par les lectures, par les tableaux et par les rêves (..) Si admirables que soient certaines contrées, il n'en est point dont l'imagination s'étonne complètement, et qui lui présentent quelque chose de stupéfiant et d'inouï ".
Le récit nervalien est dès lors voué à reproblématiser l'Ailleurs en tentant de dialectiser ses...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'orient
  • L'orient
  • L'orient
  • L'orient express
  • L’orient saturé
  • L'orient et l'exotisme
  • L'orient pour voltaire
  • L'orient et l'occident

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !