L'orientalisme

3360 mots 14 pages
Commentaire composé : Camus : Caligula : Acte II scène 5

Extrait étudié :

Albert CAMUS, Caligula, acte II, scène 5, 1944.

Depuis la mort de sa sœur Drusilla, Caligula, jeune empereur romain, prend conscience de l'absurdité du monde. II décide d'exercer un pouvoir absolu, tyrannique et cruel sur son royaume.

ACTE II SCÈNE 5

Il mange, les autres aussi. Il devient évident que Caligula se tient mal à table. Rien ne le force à jeter ses noyaux d'olives dans l'assiette de ses voisins immédiats, à cracher ses déchets de viande sur le plat, comme à se curer les dents avec les ongles et à se gratter la tête frénétiquement. C'est pourtant autant d'exploits que, pendant le repas, il exécutera avec simplicité. Mais il s'arrête brusquement de manger et fixe avec insistance Lepidus l'un des convives.

Brutalement.

CALIGULA. — Tu as l'air de mauvaise humeur. Serait-ce parce que j'ai fait mourir ton fils ?

LEPIDUS, la gorge serrée. — Mais non, Caïus, au contraire.

CALIGULA, épanoui. — Au contraire ! Ah ! que j'aime que le visage démente les soucis du cœur. Ton visage est triste. Mais ton cœur ? Au contraire n'est-ce pas, Lepidus ?

LEPIDUS, résolument. Au contraire, César.

CALIGULA, de plus en plus heureux. — Ah ! Lepidus, personne ne m'est plus cher que toi. Rions ensemble, veux-tu ? Et dis-moi quelque bonne histoire.

LEPIDUS, qui a présumé de ses forces. — Caïus !

CALIGULA. — Bon, bon. Je raconterai, alors. Mais tu riras, n'est-ce pas, Lepidus ? (L'œil mauvais.) Ne serait-ce que pour ton second fils. (De nouveau rieur.) D'ailleurs tu n'es pas de mauvaise humeur. (II boit, puis dictant.) Au..., au... Allons, Lepidus.

LEPIDUS, avec lassitude. — Au contraire, Caïus.

CALIGULA. — A la bonne heure! (Il boit.) Écoute, maintenant. (Rêveur.) Il était une fois un pauvre empereur que personne n'aimait. Lui, qui aimait Lepidus, fit tuer son plus jeune fils pour s'enlever cet amour du cœur. (Changeant de ton.) Naturellement, ce n'est pas vrai.

en relation

  • L'orientalisme
    827 mots | 4 pages
  • L'orientalisme
    165423 mots | 662 pages
  • Le début de l'orientalisme
    2402 mots | 10 pages
  • L'Orientalisme de Said
    1681 mots | 7 pages
  • L'orientalisme de edward said
    6387 mots | 26 pages
  • L'orientalisme et l'exotisme
    1324 mots | 6 pages
  • L'orientalisme - edgar saïd
    2653 mots | 11 pages
  • L'orientalisme au 19ème siècle
    754 mots | 4 pages
  • L'arabe aux yeux de l'orientalisme littéraire
    6545 mots | 27 pages
  • L'orientalisme, Delacroix-femme d'Alger, Ingres- l'odalisque à l'esclave, Verdi-Aida
    1024 mots | 5 pages