L'originalité de la philosophie

2246 mots 9 pages
sens. C'est ce sentiment profond de curiosité qui gouverne la plupart des pensées ordinaires et c'est dans ces instants d'étonnement au quotidien que les questions dites philosophiques trouvent leur origine. Se poser de telles questions n'est pas conçu dans le but de détruire une vérité ou des convictions mais plutôt afin de s'assurer que la certitude s'appuie sur une vérité authentique et qu'elle est véritablement fondée en raison. L'intérêt est de trouver la vérité tout en évitant l'erreur et ainsi contribuer au développement de l'aspect constructif de la philosophie qui consiste à développer une image précise et productive de la réalité. Les aspects critique et constructif de la philosophie ne sont pas indépendants l'un de l'autre mais interdépendants. En effet, il n'y a pas grand intérêt à critiquer les idées et suggestions des autres sans avoir soi-même quelque chose de substantiel à proposer à la place, de la même façon qu'il n'y a pas grand intérêt à proposer des idées sans être prêt à les soumettre à la critique. Cela suppose donc un engagement "actif" de la part du philosophe face au monde, aux idées, aux concepts et à ses propres pensées. Car un autre aspect important – et peut-être est-ce aussi en cela que la philosophie se démarque des autres disciplines – c'est que, l'étude de la philosophie est indissociable de sa pratique. En d'autres termes, la compréhension du monde et de l'être et la démarche de raisonnement elle-même ne peuvent être séparées car ce qui atteste d'une tradition de pensée qui permet de parler de la philosophie, c'est la vocation à dialoguer et à argumenter, animée par l'exigence de vérité. En effet, s'il n'est pas essentiel de savoir maîtriser la technique de la peinture pour faire de l'histoire de l'art, pas plus qu'il n'y ait besoin d'être un politicien pour étudier les sciences politiques, il faut en revanche savoir faire de la philosophie pour pouvoir en apprécier pleinement les apports. Il faut savoir analyser des arguments,

en relation

  • L'art
    464 mots | 2 pages
  • Philo
    530 mots | 3 pages
  • Luc ferry la naissance de l'esthétique
    1505 mots | 7 pages
  • Commantaire de texte
    2032 mots | 9 pages
  • Latin marc-aurele
    1209 mots | 5 pages
  • Ronsard, sonnet pour hélène
    740 mots | 3 pages
  • L'originalité fait-elle à elle seule la valeur de l'art ?
    2201 mots | 9 pages
  • La pensée et le mouvant
    1325 mots | 6 pages
  • De beuvoir
    3040 mots | 13 pages
  • Un artiste doit-il être original ?
    2209 mots | 9 pages