L'utopie thomas more

1087 mots 5 pages
Thomas More est né à Londres en 1478; il fit, comme son père qui était avocat, des études juridiques qui lui permirent de devenir un brillant juriste et un diplomate de talent.

Ami et conseiller du roi d’Angleterre Henri VIII, il devint grand chancelier; le roi voulait réformer l’Eglise de son pays et divorcer d’avec Catherine d’Aragon pour épouser Anne Boleyn. Il comptait sur l’habileté et l’autorité morale de son conseiller pour arriver à ce double objectif.

Mais Thomas More ne voulut pas aller contre sa conscience et démissionna de sa charge en 1532. Lorsqu’ Henri VIII rompit avec Rome, More refusa de prêter serment; il fut condamné à mort et, après quinze mois d’emprisonnement à Tower Hill, il fut décapité le 6 juillet 1535.

******

L’attitude inflexible de Thomas More et son martyre lui valurent d’être présenté comme le " Socrate chrétien "; Rome reconnut ses mérites en le béatifiant en 1886, puis en le canonisant en 1935 à l’occasion du quatrième centenaire de sa mort; en l’an 2000, Jean-Paul II le déclara " saint patron protecteur des hommes d’Etat et des responsables politiques ".

De son côté, Lénine l’honora en faisant ériger à Moscou un obélisque où figurait son nom avec ceux de Marx et de Engels, parmi une vingtaine de précurseurs du communisme.

Thomas More n’a jamais voulu être philosophe et n’a pas fondé d’école, ni élaboré de doctrine; c’était avant tout un homme d’action, d’esprit profondément religieux.

Son œuvre principale, " L’Utopie ", est un ouvrage littéraire composite, écrit à une époque particulièrement troublée par les guerres et la misère; c’est aussi le temps de la découverte du Nouveau Monde et des débuts du commerce et de l’industrie capitalistes modernes.

Pour faire face à cette dislocation progressive de l’ordre médiéval, une génération de penseurs appelés " humanistes " renouent avec l’Antiquité et ses principes de sagesse.

Ce mouvement humaniste, parti d’Italie, a gagné l’Europe du Nord, avec, en figure de

en relation

  • Thomas more l'utopie
    1076 mots | 5 pages
  • L'utopie - thomas more
    759 mots | 4 pages
  • Thomas more, l'utopie
    662 mots | 3 pages
  • L'utopie de thomas more
    766 mots | 4 pages
  • thomas more l'utopie
    367 mots | 2 pages
  • L'utopie thomas more
    1103 mots | 5 pages
  • L'utopie de thomas more
    2995 mots | 12 pages
  • Thoma more l'utopie
    610 mots | 3 pages
  • L'utopie de thomas more
    598 mots | 3 pages
  • Thomas more, l'utopie
    1560 mots | 7 pages