l épargne

Pages: 54 (13323 mots) Publié le: 27 novembre 2014
Les cahiers de
l’Institut économique
de Montréal

Marcel Boyer
Économiste principal à l’Institut économique de Montréal
Professeur émérite de sciences économiques à l’Université de Montréal
Fellow du CIRANO et de l’Institut C.D. Howe

La crise économique
et ses conséquences sur l’emploi

Décembre 2009

1010, rue Sherbrooke O.,
bureau 930
Montréal (Québec)
H3A 2R7, CanadaTéléphone : (514) 273-0969
Télécopieur : (514) 273-2581
Site Web : www.iedm.org

L’Institut économique de Montréal (IEDM) est un organisme de
recherche et d’éducation indépendant, non partisan et sans but
lucratif. Il œuvre à la promotion de l’approche économique dans
l’étude des politiques publiques. Fruit de l’initiative commune
d’entrepreneurs, d’universitaires et d’économistes, l’IEDM nereçoit aucun financement gouvernemental.
Les opinions de l’auteur de la présente étude ne représentent pas
nécessairement celles de l’IEDM ou des membres de son conseil
d’administration. La présente publication n’implique aucunement
que l’IEDM ou les membres de son conseil d’administration
souhaitent l’adoption ou le rejet d’un projet de loi, quel qu’il soit.
Reproduction autorisée à des finséducatives et non commerciales
à condition de mentionner la source.

Infographie : Valna Graphisme & Impression
© 2009 Institut économique de Montréal
ISBN 978-2-922687-28-7
Dépôt légal : 4e trimestre 2009
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada
Imprimé au Canada

M a rce l B oye r
Économiste principal à l’Institut économique de Montréal
Professeurémérite de sciences économiques à l’Université de Montréal
Fellow du CIRANO et de l’Institut C.D. Howe

La crise économique
et ses conséquences sur l’emploi

Les Cahiers de recherche de l’Institut économique de Montréal

Décembre 2009

Table des matières

RÉSUMÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . 4
INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
1. UN BREF HISTORIQUE DE LA CRISE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
2. LA PERTE DE CONFIANCE ENVERS LE SYSTÈME BANCAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
3. DESSYSTÈMES DE BONIS MAL CONÇUS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
4. RÉFORMER LE CAPITALISME : ATTENTION AUX APPRENTIS SORCIERS! . . . . . . . . . . . . . 15
5. UN PHÉNOMÈNE SOUS-ESTIMÉ : LA DESTRUCTION CRÉATRICE À L’OEUVRE . . . . . . . . . 17
6. DÉFICIT ET CROISSANCE : AMIS OU ENNEMIS? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . 22
CONCLUSION : DÉFIS ET PERSPECTIVES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
À PROPOS DE L’AUTEUR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29

La crise économique et ses conséquences sur l’emploi

Résumé
Une récession économique
amène son lot de conséquencesdéplorables : pertes dans la valeur
des fonds de retraite, diminution
de la valeur des actifs immobiliers,
chute de la rentabilité des entreprises, retour des déficits conjoncturels des gouvernements, etc.
Cependant, l’impact le plus visible
d’une récession est sans contredit
les pertes d’emploi qui ne manquent pas d’en découler.
Ce cahier de recherche porte sur différents
aspects de la crisefinancière et de la récession
économique qui nous accablent depuis 2007.
Après un bref historique des principaux événements et une analyse de leurs causes possibles,
nous abordons l’élément le plus important, à
savoir la perte de confiance dans le système
financier. La confiance étant un capital social
très important, la perte de confiance au sein du
système financier, en particulier...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Epargne
  • Epargne
  • Epargne
  • Epargne
  • Epargne
  • Épargne
  • Epargne
  • Epargne

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !