L adolescence

741 mots 3 pages
Adolescence, l'introuvable crise ?
Quitter la magie de l’enfance, accepter les transformations de son corps, s’acheminer vers le monde des adultes… Souvent présentée comme l’âge de toutes les crises, n’oublie-t-on pas que l’adolescence est aussi celui de tous les possibles ?

« L’homme est un adolescent diminué ». « L’adolescence est le seul temps où l’on ait appris quelque chose. » le sentiment nostalgique est relié au temps de l’enfance.
. De tous les âges de la vie, l’adolescence est certainement celui qui inquiète le plus, en témoigne le nombre pléthorique de publications sur le sujet. Peut-on néanmoins présenter l’adolescence, cet âge dit « ingrat », « maladroit » comme un temps favorable ?
L’étymologie du mot « crise » peut nous donner quelques outils pour mieux penser la question. De manière générale est associée à ce terme l’idée d’un avant et d’un après. Dans le cas de l’adolescence, l’avant correspond à l’enfance, l’après à l’âge adulte. L’adolescence désignerait ainsi une période de transition. Quant à savoir si transition rime nécessairement avec changements angoissants, voilà qui est une autre affaire.
La scission d’avec l’enfance et le cheminement vers l’âge d’homme prennent leurs racines dans la puberté, dans l’accès à la sexualité. Pulsions, énergie exaltée…, les modifications hormonales sont souvent incriminées par les psychologues lorsqu’il s’agit d’expliciter les troubles psychiques. De manière plus générale, les fameux complexes font leur apparition : nez jugé trop long, jambes trop rondes…
Simples états d’âme ou période ultrasensible ? les transformations physiques des jeunes peuvent se traduire par une mise à distance du corps (refus de se laver) ou par une volonté de contrôle (piercing, troubles alimentaires…). Les transformations corporelles sont loin d’être toujours anxiogènes, estime à contre-courant . Telle fille se réjouira de gagner ses premières formes, tel garçon de prendre une carrure musclée. Ces mutations participent

en relation

  • Adolescence
    1064 mots | 5 pages
  • Adolescence
    785 mots | 4 pages
  • Adolescence
    314 mots | 2 pages
  • Adolescence
    1243 mots | 5 pages
  • adolescence
    3795 mots | 16 pages
  • Adolescence
    1321 mots | 6 pages
  • Adolescence
    254 mots | 2 pages
  • adolescence
    1026 mots | 5 pages
  • adolescence
    1026 mots | 5 pages
  • Adolescence
    2972 mots | 12 pages