L Albatros Baudelaire

547 mots 3 pages
Texte 4: L'Albatros, Les Fleurs du mal, Baudelaire

Introduction poème issu des Fleurs du mal, écrit en 1859 c'est une scène de vie en mer dans laquelle des marins se moquent et tournent en ridicules des oiseaux majestueux: les albatros.
Ce poème crée un rapprochement entre l'albatros et l'image du poète problématique: Quelle image ce poète donne-t-il de la condition du poète?

I. Les albatros tournés en dérision

1. De majestueux oiseaux des mers
- cadre maritime, scène de vie en mer: champ lexical maritime omniprésent (v.1-2-4-8-14-22), rime en « mer » aux vers 2 et 4 (mers/amers)
- périphrases mélioratives qui soulignent leur grandeur et majesté (v. 2-3-6-13)
- périphrases qui soulignent également la symbiose (union) entre l'albatros et son milieu, les adjectifs désignant l'albatros peuvent s'appliquer aux paysages marins
- sonorités fluides et sifflantes du poèmes, allitérations en « -l » et « -s » suggèrent l'harmonie du vol de l'albatros

2. La cruauté des marins
- marins cruels, brutaux, grossiers qui martyrisent l'albatros (v. 1)
- désignés comme un groupe pas de différenciation: « les hommes, l'équipage, l'un... l'autre »
- gestes cruels: cf verbes d'actions dont les marins sont les sujets, ce sont dc eux qui dominent la situation

3. La transformation de l'albatros
- si ils sont majestueux dans les airs, une fois au sol les albatros apparaissent maladroits et suscitent la moquerie
-nombreuses antithèses: contraste entre la majesté dans le ciel et leur piteux aspect au sol: « rois de l'azur/maladroits et honteux; voyageur ailé/ gauche et veule; naguère si beau/comique et laid »
- effets d'insistance: adjectifs dépréciatifs fonctionnent par paires → pénibilité de la nouvelle condition de l'oiseau

II. La valeur symbolique de l'albatros

1. Identification de l'albatros et du poète
- dernier quatrain qui crée un rapprochement entre l'albatros et le poète
- comparaisons
- utilisation de l'article défini singulier dans le titre « L'albatros » et « le

en relation

  • L'albatros
    1650 mots | 7 pages
  • L'albatros
    1425 mots | 6 pages
  • Poesie
    557 mots | 3 pages
  • L'albatros de baudelaire
    264 mots | 2 pages
  • Baudelaire
    328 mots | 2 pages
  • Marin begue
    534 mots | 3 pages
  • Baudelaire et les fleurs du mal
    993 mots | 4 pages
  • Lecture Analytique "L'Albatros" de Baudelaire
    1056 mots | 5 pages
  • Fleurs du mal best of
    1633 mots | 7 pages
  • Slpeen et idéal de baudelaire
    2611 mots | 11 pages
  • L'albatros de beaudelaire
    367 mots | 2 pages
  • Baudelaire
    1267 mots | 6 pages
  • Commentaire de l'albatros de charles baudelaire
    1270 mots | 6 pages
  • Commentaire composé - albatros
    1374 mots | 6 pages
  • Albatros Charles Baudelaire 1857
    729 mots | 3 pages