L'animalité dans la mode masculine

1461 mots 6 pages
« L’animalité dans la mode masculine »
Pour comprendre ce que peux représenter l’animalité dans la mode masculine, il est dans un premier temps indispensable d’en comprendre le sens. L’animalité est par définition l’ensemble des caractères, des attributs propres à l’animal, par opposition aux facultés humaines, un comportement bestiales.
Dans la mode masculine celle-ci peut prendre différente forme. Soit elle représente une dualité homme/ animal, soit il s’agit de l’archétype de l’homme dans nos sociétés, à savoir l’homme virile, bestial.
Sur cette image par exemple, James Franco représente cette virilité presque animale : brun, chemise et barbe mal taillée participent à cette représentation. Il symbolise l’idéal type de l’homme de nos sociétés du 21ème siècle. Sa virilité est indéniable et elle peut être associée à l’animalité de manière inconsciente, au vue de sa représentation de celle-ci dans l’imaginaire collectif. Cette photo peut également être associé à la sexualité masculine, très proche de la virilité.
Dans le mode, cette représentation est très fréquente, même si elle se laisse apercevoir de manière suggestive. En effet, les mannequins des campagnes de publicités ou sur les podiums sont tous musclés, bronzés, viril et sexy, ce qui semble aujourd’hui indispensable dans nos sociétés pour assurer notre réussite. Cependant, depuis quelques années cette tendance change, puisque l’on voit de plus en plus de mannequins dit
« androgynes » et donc amène à une nouvelle forme de virilité et d’animalité.
La photo ci-à coté, en est la représentation parfaite. En effet, ce mannequin au style androgyne est pourtant très viril et pour cause, manteau de fourrure et pilosité sur le bas ventre. La bestialité est donc ici représentée par ces éléments. Il semble donc qu’il y est une dichotomie entre la représentation du mannequin lui-même, qui photographié différemment, aurait pu prendre un tout autre aspect. On remarque donc suite à

en relation

  • La moustache
    1496 mots | 6 pages
  • Stéréotypes sur la femme
    1229 mots | 5 pages
  • La culture rend elle humain? preparation
    989 mots | 4 pages
  • Le surréalisme
    3149 mots | 13 pages
  • Définir le manga
    2388 mots | 10 pages
  • Linguistique générale
    11520 mots | 47 pages
  • L'education sexuelle !
    1931 mots | 8 pages
  • Le porno-chic
    7562 mots | 31 pages
  • Geertz, combat de coq
    2367 mots | 10 pages
  • SESAME_Analyse Et Synthese De Dossiers_2014
    27335 mots | 110 pages