l'anonymat

Pages: 217 (54227 mots) Publié le: 11 septembre 2014
***

Rapport du groupe
de travail interinstitutionnel
sur la prévention spécialisée
Janvier 2004

1

1-1 APPROCHE HISTORIQUE ET ÉLÉMENTS RÉFÉRENTIELS

9

1-2 CADRE INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE

16

1-3 ETAT DES LIEUX ET DYNAMIQUE DE DEVELOPPEMENT
1-3.1 Résultats de l’enquête nationale

23

1-3.2 Développement de la prévention spécialisée

27

2-1 LA JEUNESSE EN QUESTIONDANS UNE SOCIÉTÉ EN MUTATION

31

2-1.1 L’allongement de la période de la jeunesse
2-1.2 Les mutations des modèles familiaux et
les relations transgénérationnelles
2-1.3 La transformation des processus de socialisation
2-1.4 Le mal-être à l’adolescence

31
32

2-2 LA PRÉVENTION SPÉCIALISÉE EN TENSIONS

34

2-2.1 Entre jeunes et institutions
2-2.2 Entre commande(s) publique(s) etdemande sociale

34
35

23

32
34

2-3 ORGANISMES ET PROFESSIONNELS : RÉPARTITION DES RÔLES ET
COMPÉTENCES

37

2- 3.1 Le choix de l’association et ses fondements
2- 3.2 Les professionnels
2- 3.2.1 Etat des lieux
2- 3.2.2 Les compétences
2- 3.2.3 La formation
2- 3.2.4 La pluridisciplinarité au sein des équipes
2- 3.3 Droit du travail et action éducative

38
40
40
40
4142
43

2

2- 4 L’ÉVALUATION EN PRÉVENTION SPÉCIALISÉE
2- 5 L’EFFICIENCE DE LA PRATIQUE DE PREVENTION
SPECIALISEE : EFFETS ET RESULTATS

44

2-5.1 Identité et conduites des adolescents
2-5.2 Place des adultes
2-5.3 Postures des acteurs institutionnels
2-5.4 Evaluation et efficience

47
48
48
49

47

3-1 LA MONTÉE DES PRÉOCCUPATIONS SÉCURITAIRES ET LE
RENOUVELLEMENT DE LAQUESTION ÉDUCATIVE

51

3-1.1 Le contexte actuel de la pratique de prévention spécialisée
3-1.2 Les tensions inéluctables entre éducation et production de sécurité

53
55

3-2 L’ÉVOLUTION DES ACTIONS EN DIRECTION DES ADOLESCENTS

59

ET DES FAMILLES

3-2.1 Les adolescents
3-2.2 Les familles

60
62

3-3 LE TRAVAIL EN RÉSEAU

64

4-1 MAINTENIR LE CADRE INSTITUTIONNEL ETRÉGLEMENTAIRE DE LA
PRÉVENTION SPÉCIALISÉE

69

4-1.1 Attaches institutionnelles et légales
4-1.2 Nature et portée de la commande publique

69
70

4-2 ACTUALISER LA SIGNIFICATION DES PRINCIPES

71

4-3 CLARIFIER ET AFFERMIR LA MISE EN ŒUVRE DES ACTIONS

74

4-3.1 Les échanges d’informations entre partenaires et interlocuteurs
4-3.2 Les associations
4-3.3 Les professionnels : leséquipes, la formation et les conditions d’emploi

74
75
76

3

4-4 CONTRIBUER AU DÉVELOPPEMENT DES PROJETS ÉDUCATIFS
TERRITORIAUX

78

4-5 FAIRE ÉVOLUER LES COMPORTEMENTS INSTITUTIONNELS

79

4-6 RÉNOVER LE CONSEIL TECHNIQUE DE LA PRÉVENTION SPÉCIALISÉE

79

4-7 DÉVELOPPER LA PRÉVENTION SPÉCIALISÉE

81

4-7.1 Le financement
4-7.2 Le diagnostic préalable
4-7.3 L’évaluation4-7.4 Améliorer le fonctionnement du partenariat

81
83
83
83

85

Liste des membres du groupe et des personnalités auditionnées

- Cadre de référence de l’Assemblée des Départements de France
- Rapport d’enquête sur l’état des lieux
- Fiche CREDOC
- Interventions des organisations syndicales (FO,CFDT,CGT)

88

4

- I N T R OD U C T I ON -

5

- INTRODUCTION
Trenteannées après sa reconnaissance officielle par un arrêté du 4 juillet 1972, la prévention
spécialisée constitue un mode d'action éducative en direction de jeunes et de groupes de
jeunes en voie de marginalisation ou déjà marginalisés, dont les finalités et le contenu
restent encore trop méconnus, et de ce fait parfois incompris et mal appréciés comme en
témoignent les interpellations dont elle faitrégulièrement l'objet dans des rapports officiels
comme aussi au plan local.
Or, la prévention spécialisée ne peut se définir et se comprendre que par rapport à sa mission
éducative auprès des jeunes et des groupes de jeunes dans leur milieu de vie.
Par sa capacité à nouer des relations de confiance dans la durée avec les jeunes et les groupes
de jeunes, le milieu dans lequel ils vivent,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'anonymat du don de sperm
  • De l'anonymat a la naissance de l'individu

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !